L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les sites Internet

SouthScan
ANC
Treatment Action Campaign
COSATU
Parti communiste sud-africain

Tous les sites >>>

Afrique du Sud

1 219 912 km²
42 718 530 habitants
Capitale : Pretoria (Le Cap : capitale législative ; Bloemfontein : capitale judiciaire)
Langues officielles : Afrikaans, Anglais, Ndebele, Pedi, Sotho, Swazi, Tsonga, Tswana, Venda, Xhosa et Zoulou


Cliquez sur la carte pour agrandir (232.7 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?
Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud
Transformation radicale de l’économie pour qui ?
Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !
Ahmed Kathrada, la conscience de l’Afrique du Sud
Comment faire du gras sur le dos des pauvres
La haine de l’Autre : la xénophobie en Afrique du Sud
Qui va payer les aides sociales au 1er avril 2017 ?
Avorter en Afrique du Sud : un droit, pas une réalité
L’Afrique du Sud manque d’eau de bonne qualité
La course à la succession de Jacob Zuma est ouverte
Afrique du Sud : 2016 une mauvaise année, 2017 sera-t-elle pire ?
Beata Lipman, la femme qui a écrit de sa main la Charte de la Liberté
Les femmes de Marikana ne discutent plus avec Lonmin
Sida : la lutte continue en Afrique du Sud
Jacob Zuma, la fin de la fin ?
Le PDG d’Eskom, Brian Molefe, démissionne de son poste
Ajay Gupta, le chausseur qui chaussait trop grand
Sauvez l’Afrique du Sud !
Jacob Zuma ou le crépuscule d’un président

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Ahmed Timol mort en détention : l’apartheid c’était ça !

Ahmed Timol est mort le 27 octobre 1971 à 15h30 ; selon la police, il a sauté du 10 éme étage du sinistre commissariat de John Vorster Square à Johannesburg. La famille n’a jamais accepté cette version de la police. Selon un rapport de police, lui et Samuel Essop, tous deux membres du Sacp, auraient été détenus dans une cellule au troisième étage de l’immeuble et sauvagement torturés. A la demande de la famille, deux médecins ont procédé à une analyse des documents, y compris le rapport de l’autopsie post mortem. Leur conclusion présentée devant le tribunal du Gauteng en charge de la réouverture du dossier est sans appel : « Ahmed Timol présentait des blessures importantes avant de tomber par la fenêtre du 10ème étage du commissariat John Vorster Square quatre jours après sa détention ». Maquiller une mort sous la torture par un suicide, une pratique courante au temps de l’apartheid.

Les banques obligent Eskom à se séparer de son responsable financier

Anoj Singh, responsable financier de l’entreprise publique Eskom, a finalement été suspendu de ses fonctions après les menaces de plusieurs banques de ne plus prêter d’argent à Eskom qui croule sous les dettes. La DBSA, (Banque de développement pour l’Afrique australe) menace de ne pas accorder un prêt de 15 millions de rands. Les soupçons de corruption du responsable financier ne datent pas d’hier, mais il avait toujours obtenu le soutien de la ministre de tutelle, Lynne Brown. Anoj Singh avait effectué cinq voyages à Dubaï et avait résidé dans un hôtel de luxe au frais de la famille Gupta entre juin 2014 et décembre 2015. Ces voyages avaient pour but de faciliter aux entreprises de la famille Gupta l’octroi des marchés avec Eskom et Transnet. Après des mois de dénégation, Eskom vient de reconnaître avoir payé près de 500 millions de rands (32 millions d’euros) à la compagnie Trillian sans contrat. Une commission d’enquête parlementaire examine les comptes d’Eskom et des autres entreprises publiques, véritables vaches à lait pour Gupta &C°.

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP