L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les sites Internet

SouthScan
ANC
Treatment Action Campaign
COSATU
Parti communiste sud-africain

Tous les sites >>>

Afrique du Sud

1 219 912 km²
42 718 530 habitants
Capitale : Pretoria (Le Cap : capitale législative ; Bloemfontein : capitale judiciaire)
Langues officielles : Afrikaans, Anglais, Ndebele, Pedi, Sotho, Swazi, Tsonga, Tswana, Venda, Xhosa et Zoulou


Cliquez sur la carte pour agrandir (232.7 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

L’ANC a un nouveau président, l’Afrique du Sud attend le changemet
Retour sur l’histoire de l’ANC,mouvement de libération et parti au pouvoir
Cyril Ramaphosa à la tête de l’ANC et après ?
Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC
Sida : convaincre les hommes pour protéger les femmes
Via Kanana Via Katlehong / Gregory Maqoma
Élection partielle en Afrique du Sud : le parti communiste sud-africain part seul
Hommage à O.R Tambo et Dulcie September
Nkosazana Dlamini-Zuma : une femme au dessus de tout soupçon ?
Meurtres, sexe et élections : où va l’ANC ?
L’Afrique du Sud lorgne toujours vers l’énergie nucléaire
Apartheid Guns and Money : A Tale of Profit
L’énergie solaire fait ses preuves dans la province du Cap Nord
Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines
Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?
Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud
Transformation radicale de l’économie pour qui ?
Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !
Ahmed Kathrada, la conscience de l’Afrique du Sud
Comment faire du gras sur le dos des pauvres

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Intervention d’urgence pour sauver Eskom du désastre

Une nouvelle direction vient d’être nommée en urgence pour sauver Eskom, la compagnie nationale d’électricité, du désastre. Au bord de la faillite après avoir été soumise au pillage de ses finances par l’ancienne direction, l’entreprise publique est vitale pour l’économie nationale. Une lettre signée par 200 cadres de l’entreprise avait été envoyée à Cyril Ramaphosa pour qu’il agisse pour mettre fin « aux soupçons de fraude, corruption et mauvaise gestion » et qu’il nomme rapidement une direction digne de ce nom. C’est chose faite. Jabu Mabuza devient le nouveau Président du conseil d’administration d’Eskom et les anciens dirigeants soupçonnés de corruption, Matshela Koko et Anoj Singh sont limogés. Cette décision a été prise dans une réunion préparatoire au sommet de Davos. Les entreprises publiques ont toutes, peu ou prou, été victimes des agissements de la famille Gupta et de leurs associés.

Nettoyage dans les rangs de la police sud- africaine

Richard Mdluli vient d’être limogé de la police par son ministre de tutelle. Commissaire divisionnaire, il avait été suspendu de ses fonctions en 2011, mais il avait continué à percevoir salaire et primes, coût d’environ 700 000 euros pour les contribuables. En 1999, lui et son complice, un ancien policier avaient été accusés de l’enlèvement et du meurtre de Oupa Ramagibe qui avait épousé l’ancienne petite amie de Richard Mdluli. En novembre 2012, une enquête avait conclu qu’il n’était pas impliqué dans le meurtre de Ramagibe. Depuis la suspension de Mdluli contribuables, 12 personnes se sont succédées à son poste. Le Ministre Mbalula a demandé que la nomination « d’un homme ou d’une femme apte à ce poste » soit faite dans les plus brefs délais.

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP