L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les sites Internet

SouthScan
ANC
Treatment Action Campaign
COSATU
Parti communiste sud-africain

Tous les sites >>>

Afrique du Sud

1 219 912 km²
42 718 530 habitants
Capitale : Pretoria (Le Cap : capitale législative ; Bloemfontein : capitale judiciaire)
Langues officielles : Afrikaans, Anglais, Ndebele, Pedi, Sotho, Swazi, Tsonga, Tswana, Venda, Xhosa et Zoulou


Cliquez sur la carte pour agrandir (232.7 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

Afrique du Sud : des élections pour défendre la liberté d’expression !
Non merci pas de titane, nous préférons les requins !
Elections en Afrique du Sud : des candidats au-dessus de tout soupçon ?
Jacob Zuma et les services secrets sud-africains : un rapport explosif
L’Anc n’oublie pas les femmes pour les prochaines élections, et après ?
L’ ultra droite mondialisée aime l’Afrique du Sud
Eskom, le géant électrique sud-africain, broie du noir
Commission Vérité et Réconciliation : un travail inachevé
Cafouillage diplomatique en Afrique du Sud
2019 : année électorale, l’ANC à la reconquête de son électorat
Rhinos et ormeaux : le braconnage qui rapporte gros
Retour sur 20 ans de lutte de Treatment Action Campaign contre le sida
Des logements sociaux dans les grandes villes sud-africaines
A quoi sert ce remaniement ministériel ?
La Commission Vérité et Réconciliation, une affaire inachevée
Pik Botha, un pingouin qui savait nager entre deux eaux
Le Président Cyril Ramaphosa a nommé un nouveau ministre des finances
Donald Trump ne fait pas rire l’Afrique du Sud
Crise du platine, après le massacre de Marikana
Les Indiens ne savent pas voler ou les crimes impunis de l’apartheid

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Toi aussi, mon fils

Andile Ramaphosa a reconnu avoir reçu la somme de 2 millions de rands de la firme Bosasa pour l’obtention d’un marché. Chaque jour, les révélations de l’ancien directeur de la compagnie auprès de la commission Zondo ajoutent des noms à la longue liste des membres de l’ANC qui ont accepté les largesses de Bosasa. Ces révélations vont–elles avoir un impact sur les prochaines élections, quand on apprend que la direction de l’ANC a aussi profité des largesses de cette entreprise. Le scandale Bosasa-ANC va-t-il remplacer le scandale Gupta-Zuma ? Les cadavres empilés dans les placards de l’ANC commencent à sentir mauvais. Pour le moment, la tactique qui consiste à s’excuser, à promettre de ne plus recommencer, semble plus astucieuse que celle du déni du clan Zuma. Mais l’opposition pourrait saisir l’occasion pour gagner des électeurs au mois de mai prochain.

Libération conditionnelle pour Ferdi Barnard, tueur de l’apartheid

Ferdi Bernard a été reconnu coupable du meurtre en 1989 de David Webster, un militant anti-apartheid. Ferdi Barnard était un tueur des services spéciaux de la police de l’apartheid qui traquaient les militants anti-apartheid « ennemis du régime ». La Commission Vérité et Réconciliation lui avait refusé l’amnistie et en Juin 1998 un tribunal l’avait condamné à la prison à perpétuité pour assassinat, tentative d’assassinat, possession illégale d’armes, etc. Il avait purgé 20 ans de sa peine. Le 1er mai 1889, David Webster, anthropologue de formation, étudiait les effets de la torture sur les détenus politiques. Il avait été abattu en plein jour devant la porte de sa maison. Sa compagne n’a pas fait obstruction à sa libération qui doit intervenir le 2avril prochain

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP