L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Zimbabwé

390 580 km²
12 671 860 habitants
Capitale : Hararé
Langues : Anglais (off.), Shona, Sindebele (ou Ndebele) et autres langues.


Cliquez sur la carte pour agrandir (234.7 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

Zimbabwe, des élections pour que rien ne change ou si peu
Zimbabwe : l’armée ou le clan Mugabe, le peuple oublié
Grace, la Disgrâce, première Dame du Zimbabwe
#This Flag, fin de partie pour Robert Mugabe ?
Robert Mugabe joue avec la Sadc
Zimbabwe : alerte au choléra
Memorandum des organisations civiles d’Afrique du Sud, du Zimbabwe et de Swaziland à la SADC
L’Union africaine pourra-t-elle aider à résoudre la crise au Zimbabwe ?
Zimbabwe : inquiétudes en Afrique du Sud
Large mobilisation pour résoudre la crise au Zimbabwe
Le Zimbabwe va-t-il sombrer dans le chaos ?
Zimbabwe : trouver une solution régionale à la crise
Dignité pour les femmes du Zimbabwe
Grand nettoyage chez les pauvres au Zimbabwe
Risque de crise alimentaire au Zimbabwe
La fuite des cerveaux met en péril le renouveau de l’économie au Zimbabwe
La visite manquée du Cosatu au Zimbabwe fait des vagues dans les deux pays
Le COSATU n’est pas entré au Zimbabwe
Les enfants victimes de la pauvreté au Zimbabwe
Le COSATU veut aller au Zimbabwe

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Zimbabwe : suffrage universel bafoué

Les élections au Zimbabwe sont annoncées pour le 30 juillet 2018. Les électeurs vont donc pouvoir s’exprimer après le départ de Robert Mugabe et choisir leur président. Mais il n’est pas prévu de donner les moyens de voter aux milliers de Zimbabwéens qui ont quitté le pays pour des raisons économiques ou parce qu’ils étaient des opposants politiques. L’actuel Président Mnangagwa reconnait le problème, mais ils demandent à ses concitoyens qui sont vraiment « sérieux » de revenir au pays pour s’inscrire sur les listes électorales et de revenir une seconde fois pour voter ! Les réfugiés politiques qui ont été jetés en prison et torturés apprécieront.

Les diamants de Robert Mugabe

Global Witness vient de rendre public un rapport accablant pour le gouvernement de Robert Mugabe, ses services secrets et son armée. Les gemmes de la mine de Marange au nord-est du Zimbabwe circulent par Dubaï, la Hollande, l’Afrique du Sud, Maurice, Hong Kong grâce à des compagnies écrans. Les ventes de ces diamants alimentent les caisses des services secrets et de l’armée et ont permis à Robert Mugabe de se maintenir au pouvoir depuis 1980. En 2011, pendant la période de co-gouvernement avec l’opposition, le ministre des Finances s’était plaint de la perte de plus 15 milliards de dollars pour le trésor public à cause du pillage des diamants. Alors que les forces de sécurité répriment sans pitié les opposants au régime, les diamants du Zimbabwe sont commercialisés librement sur les marchés internationaux. Des diamants de Marange ont été vendus aux enchères récemment à Anvers et Dubaï.

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP