L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Dignité pour les femmes du Zimbabwe

Le Congrès des syndicats du Zimbabwe vient de lancer un appel pour la population féminine du pays. La pauvreté des femmes est si grande qu’elles n’ont pas les moyens d’acheter les produits sanitaires dont elles ont besoin.

.

Sur 13 millions d’habitants que compte le pays,60 % sont des femmes. La plupart travaillent comme ouvrières agricoles, domestiques ou dans l’économie informelle. Le salaire moyen ne dépasse pas 15 euros par mois et la plupart d’entre elles gagnent à peine 5 euros par mois. Un paquet de 10 tampons périodiques coûte environ 3 euros.

À cause de la crise économique que traverse le pays, les manufactures ont été délocalisées vers l’Afrique du Sud. Il faut donc importer ces marchandises, mais le manque de devises ne permet pas d’en acheter en quantité suffisante et à prix abordables pour les femmes.

Les femmes du Zimbabwe, aujourd’hui, pour se protéger utilisent des chiffons ou du papier. Leur dignité de femmes est bafouée et elles risquent des infections vaginales. Cette situation provoque des incidents de violence domestique car le mari ou le compagnon ne sait pas toujours faire la différence entre les maladies sexuellement transmissibles et les infections vaginales.

Des femmes syndicalistes ont décidé de lancer une campagne pour récolter des fonds qui permettront d’acheter les produits sanitaires nécessaires en Afrique du Sud et de les acheminer au Zimbabwe, avec l’aide des syndicats.

La campagne est relayée par ACTSA en Grande-Bretagne. Elle a été lancée le 21 octobre en présence de Thabitha Khumalo, une syndicaliste qui a fait de la prison et a été torturée pour ses activités. La campagne intitulée, Dignity, Period a pour but de redonner leur dignité aux femmes du Zimbabwe et d’éviter une crise sanitaire grave. Source www.actsa.org .

Plus d'informations : actsa

Publié le jeudi 3 novembre 2005


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Zimbabwé

Femmes

A lire également

#This Flag, fin de partie pour Robert Mugabe ?

Robert Mugabe joue avec la Sadc

Zimbabwe : alerte au choléra

Memorandum des organisations civiles d’Afrique du Sud, du Zimbabwe et de Swaziland à la SADC

Violences faites aux femmes : tout dans la loi, rien dans la vie

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Avorter en Afrique du Sud : un droit, pas une réalité

Beata Lipman, la femme qui a écrit de sa main la Charte de la Liberté



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP