L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Swaziland

17 363 km²
1 169 241 habitants
Capitale : Mbabane (Lobamba : capitale royale et législative)
Langues : Anglais et siSwati (off.)


Cliquez sur la carte pour agrandir (319.8 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

Le Swaziland et les droits de la personne
Répression de la semaine d’action au Swaziland
Protestations à l’annonce d’un prêt de l’Afrique du Sud au Swaziland
Swaziland, l’enfer journalistique
Violente répression policière au Swaziland
Le peuple du Swaziland veut du pain et la liberté
Swaziland : une dictature royale
Voitures de luxe et pauvreté au royaume de Swaziland
Enfin des droits pour les femmes du Swaziland ?
Des femmes séropositives s’organisent au Swaziland
L’industrie textile à l’agonie au Swaziland

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre

Les bourses d’études n’ayant pas été payées depuis des mois, les étudiantes sont des proies faciles pour des hommes riches qui les attirent et les livrent à la prostitution. Depuis mai 2017, les étudiant.tes bataillent pour que les bourses leur permettant de couvrir les frais universitaires et de vivre décemment leur soit versées. Ils se battent aussi pour que bourses soient revalorisées et versées à tou.tes les étudiant.es. Pour les jeunes femmes la solution pour survivre est de se prostituer. Selon la presse « Des hommes riches profitent de la situation financière sur le campus pour sélectionner « les meilleures » pour alimenter un fructueux marché du tourisme sexuel dans ce petit royaume. La pression est si forte que beaucoup abandonnent leurs études et les suicides ne sont pas rares. Ni les pays voisins, ni les pays du Commonwealth n’ont jugé bon d ‘alerter sur la violation des droits humains dans ce pittoresque pays d’Afrique australe où le roi se vautre dans un luxe tapageur quand ses sujets ont faim.

Swaziland : Allez voter, nous ferons le reste !

La farce électorale continue au Swaziland/eSwatini. Les élections ont eu lieu le 21 septembre, les résultats n’ont toujours pas été proclamés. Rien de nouveau, les résultats des élections de 2013 n’ont toujours pas été publiés. Comme les partis politiques sont interdits de participer aux élections, seuls des individus peuvent se présenter. Le roi choisit 10 membres de l’assemblée nationale sur 59 et aucun membre du Sénat n’est élu directement, le roi choisit 20 sénateurs et l’Assemblée nationale 10. Bien entendu les registres électoraux ne sont pas rendus publics. Rien n’a changé depuis 1973 quand le roi Sobhuza II avait déchiré la constitution et gouvernait par ordonnance royale. En 2006 une nouvelle constitution a vu le jour, mais Mswati III s’en moque que de sa première peau de léopard… Des violences ont émaillé les élections du mois de septembre et aucun journaliste n’a été autorisé pour observer le comptage des bulletins de vote. Mais tout le monde s’en fiche, le roi a tous les pouvoirs.

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP