L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Mozambique

801 590 km²
18 811 731 habitants
Capitale : Maputo
Langues : Portugais (off.) et autres langues.


Cliquez sur la carte pour agrandir (227.4 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

Quand la terre a soif, les femmes trinquent
Cliquetis d’armes au Mozambique
Les travailleurs au premier plan de la lutte contre le sida au Mozambique

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Samora Machel disparaissait il y a 30 ans

Samora Machel disparaissait il y a 30 ans La mort du Président du Mozambique le 19 octobre 1986 dans un accident d’avion reste une énigme, une mort mystérieuse du temps de la guerre froide. Premier président du Mozambique indépendant, leader du parti de la lutte de libération Frelimo, Samora Machel gênait le régime d’apartheid et les pays occidentaux. Le Mozambique indépendant, comme tous les autres pays de la ligne de front ont offert asile et soutien aux militants de l’Anc au prix de destruction massive et de massacres perpétrés en représailles par le régime d’apartheid. L’avion Tupolev dans lequel il voyageait avec une grande partie des membres de son gouvernement s’est fracassé dans les montagnes du Lebombo, è quelques kilomètres de la frontière entre l’Afrique du Sud le Mozambique et le Swaziland. A l’époque les Sud-africains avaient accusé l’équipage russe de négligence jusqu’à ce que l’on révèle qu’une radio pirate avait trompé le pilote qui volait alors à trop basse altitude. Le régime d’apartheid finançait alors la Renamo, comme il finançait l’Unita en Angola pour saper les régimes marxistes-léninistes frontaliers. La clarté n’a pas encore été faite sur cet « accident », un parmi beaucoup de mort suspectes qui ont frappé les militants et les dirigeants des luttes de libération africaines.

Sasol va exploiter le gaz mozambicain

La compagnie pétrochimique sud-africaine Sasol va commencer à exploiter les gisements de gaz naturel au Mozambique par la percée de 13 puits. Cette production répondra à une forte demande d’énergie dans la région en construisant une plate-forme de distribution du gaz. Sasol exploite le gaz du Mozambique depuis 2004 et ce développement de l’exploitation se fera en partenariat avec EDM, la compagnie nationale mozambicaine. Le terminal gazier de Ressano Garcia doit stimuler la croissance économique et le développement social de tous les pays d’Afrique australe.

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP