L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Conditions de vie déplorables des ouvriers agricoles

Des métayers qui vivent sur l’exploitation agricole de Lion Match Co dans la province du Kwazulu-Natal sont expulsés sans ménagement et demandent au gouvernement d’intervenir.

Plusieurs métayers qui travaillent sur l’exploitation sont rentrés du travail pour voir leurs maisons saccagées par les bulldozers. Personne n’avait été prévenu et les métayers n’ont pas eu le temps de protéger leurs maigres biens, quelques meubles, de la literie, des provisions et les cartables des enfants.

Les conditions de vie sur cette exploitation sont lamentables. Les propriétaires obligent les familles à vivre dans une seule pièce, qui sert de cuisine et de chambre à coucher pour les parents et les enfants.

Les métayers se plaignent aussi d’être constamment harcelés par des voyous envoyés par les propriétaires pour les espionner et on les accuse d’héberger des criminels et de voler du matériel.

Le porte-parole du département de l’agriculture de la province a déclaré "qu’il était affligeant de voir des gens qui traitent les autres comme des animaux et refusent toute transformation". Une mission d’enquête va être envoyée pour juger de la situation.

Cet incident et celui encore plus dramatique dans la province du Limpopo, où un l’ouvrier agricole avait été jeté battu puis jeté aux lions, révèlent combien les conditions de vie et de travail des ouvriers agricoles sont encore loin de normes acceptables. Source The Witness / Cosatu

Plus d'informations : cosatu

Publié le vendredi 25 février 2005


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Terre et agriculture

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Mon cher poulet, venu d’ailleurs

Cent ans après les Lois sur la terre

L’augmentation qui annonce une transformation de l’agriculture sud-africaine

Retour au calme dans les vergers du Cap, jusqu’à quand ?



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP