L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Conseil national sud-africain pour le sida (SANAC) fonctionne mal

Dans un communiqué du 23 février, le COSATU et TAC expriment leur déception devant l’inefficacité du SANAC alors que la pandémie du sida galope et que l’argent mis à sa disposition n’a pas été utilisé.

Le SANAC et un fonds pour le sida ont été mis en place par le ministère de la santé pour veiller à la politique de lutte contre le sida, à la mise en place et au bon fonctionnement des plans gouvernementaux. La centrale syndicale, Cosatu et l’association TAC, constatent l’échec du fonctionnement de cet organisme, le manque de concertation et de débats et le retard pris dans la mise en place du Plan global national pour l’accès aux traitements.

Ce dysfonctionnement est d’autant plus dramatique que tous les chiffres montrent que l’Afrique du Sud est confrontée à une épidémie sans précédent du VIH/sida. Les spécialistes en épidémiologie estiment qu’environ 800 personnes meurent chaque jour du sida. Le service des statistiques vient d’annoncer des chiffres qui montrent que les tranches d’âge de 16 à 49 ans meurent en plus grand nombre, ce qui confirme que le sida tue les forces vives du pays.

Dans leur communiqué Cosatu et Tac demandent que l’argent disponible soit utilisé rapidement et ils affirment que "un véritable partenariat et engagement de toute la société est plus que jamais nécessaire"

Plus d'informations : TAC

Publié le jeudi 24 février 2005


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

SIDA et santé

A lire également

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC

Sida : convaincre les hommes pour protéger les femmes

Via Kanana Via Katlehong / Gregory Maqoma

Élection partielle en Afrique du Sud : le parti communiste sud-africain part seul

Sida : la lutte continue en Afrique du Sud

Et si l’Afrique du Sud dépénalisait l’usage du cannabis ?

Le Sida en Afrique du Sud : des avancées et des craintes

Cri d’alarme à la Conférence sur le Sida à Durban



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP