L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Cyril Ramaphosa et les 12 travaux d’Hercule

Dans son discours à la nation, Cyril Ramaphosa a établi une liste des tâches prioritaires de son nouveau mandat. Comme Hercule, le nouveau président devra s’attaquer à douze tâches gigantesques étant donné l’état dans lequel se trouve le pays. Hercule était un demi-dieu, Cyril Ramaphosa est un simple mortel.

Tâche N°1 L’emploi Avec un taux de chômage officiel qui frôle les 30% de la population active, c’est la priorité des priorités pour redonner espoir aux millions de chômeurs. L’agriculture pourrait être un réservoir d’emplois pour ceux qui n’ont pas de qualification, en particulier les femmes et les jeunes des zones rurales. Un redémarrage du secteur manufacturier pourrait créer des emplois semi-qualifiés Un sommet sur l’emploi est prévu et une action urgente pour le chômage des jeunes.

Tâche n°2 La jeunesse Un groupe de travail va être mis avec des représentants de tous les jeunes pour « s’assurer que les politiques mises en place servent leurs intérêts ». L’apprentissage semble être une voie privilégiée pour donner une qualification aux jeunes sans qualification à la recherche d’un emploi. Une commission de plus ou un vrai groupe de travail pour faire avancer les choses avant que les jeunes aient les cheveux blancs ? La promesse faite par son prédécesseur de répondre à la demande des étudiants sera mise œuvre. Les études supérieures seront gratuites dès cette année pour les étudiants de première année dont le revenu annuel des parents n’excède pas 350 000 rands par (environ 24 000 euros)

Tâche n°3 Les Infrastructures L’Afrique du Sud a besoin d’un réseau routier de qualité, d’un système de distribution d’eau e d’égouts régulièrement entretenu. Les canalisations d’eau qui fuient ce sont des pertes de milliers de litres d’eau alors que le pays est pauvre en ressources. L’eau est un bien rare, plusieurs provinces en font la cruelle expérience.

Tâche n° 4 Le secteur minier Ramaphosa sait de quoi il parle et des slogans de syndicaliste d’avant la tragédie de Marikana lui sont revenus en mémoire « un accident mortel est un accident de trop » a-t-il dit. Après la crise que vient de traverser le secteur minier, le rejet de la nouvelle Charte minière par la Chambre des mines, il faut faire de ce secteur « a sunrise industry », une industrie rénovée qui pourra répondre aux défis mondiaux.

Tâche n°5 La redistribution des terres C’est le sujet qui fâche depuis 1994. Annoncer « notre approche sera l’expropriation sans compensation » est une annonce hardie et téméraire qui vise sans doute à amadouer les salopettes rouges de Julius Malema. Pour ne pas trop se mettre à dos Afriforum, l’annonce à été tempérée par l’exigence « d’accroître la production agricole et d’assurer la sécurité alimentaire ». L’agriculture est un secteur majeur de l’économie sud-africaine. Le sujet est délicat, mais la procrastination n’est plus à l’ordre du jour.

Tâche N°6 La révolution numérique Mettre l’industrie sud-africaine à l’heure du numérique. Le pays ne manque pas de talents et de ressources, une commission aura pour mission de réfléchir à la question et de donner des pistes sans plus tarder.

Tâche N° 7 l’Economie Il faut remettre en marche une économie mal en point « recruter expertise et savoir faire, faire travailler ensemble monde des affaires, monde du travail, société civile et universitaires et chercheurs ». Une nécessité absolue pour qu’une économie prospère joue son rôle dans la réduction des inégalités qui rongent la société sud-africaine. Un revenu minimum national, en discussion depuis longtemps, devrait devenir une réalité concrète pour des milliers de travailleurs sous payés.

Tâche N° 8 La Santé En plus de continuer sans faiblir la lutte contre le sida en prévoyant d’assurer à deux millions de plus de malades l’accès aux antirétroviraux d’ici 2020, un plan de prévention et de lutte contre le cancer sera lancé d’ici trois mois. Une attention particulière sera portée à des maladies comme le diabète, l’hypertension et les maladies cardio vasculaires. La loi pour un régime national d’assurance maladie (NHI) sera soumise au Parlement dans les semaines à venir et bénéficiera immédiatement aux plus vulnérables.

Tâche n°9 Restructuration du gouvernement Certains ministres ont du sentir leurs oreilles siffler en écoutant le Président insister sur la réduction du nombre de ministères et autres institutions étatiques et sur la nécessité de répondre aux besoins du pays. La ministre des Affaires sociales qui est au cœur d’une polémique pour l’inefficacité de son ministère chargé de gérer les allocations d’aide sociale aux plus démunis n’était pas présente lors du discours présidentiel. Il faut s’attendre à un remaniement ministériel dans les prochains jours. Qui présentera le budget dans quelques jours ? L’actuel ministre des finances est certainement le ministre le mieux habillé du gouvernement, pas forcément le plus compétent pour gérer les finances du pays.

Tâche n°10. Les entreprises publiques Elles ont besoin d’une révision complète de leur fonctionnement car ce sont ces entreprises qui sont au cœur de la corruption. Eskom, Prasa, Transnet se retrouvent avec des dettes colossales par la faute de leur direction corrompue, l’avalanche d’appels d’offres truqués pour le plus grand bénéfice de la Famille Gupta & C°. Fini le copinage, seront nommés à ces postes « seulement les personnes ayant l’expertise, l’expérience et l’intégrité pour servir dans ces postes vitaux pour le pays ». La lutte contre la corruption, la fraude, la collusion doit aussi être combattue dans le secteur privé. Cyril Ramaphosa a judicieusement rappelé une vérité souvent oubliée : « Nous devons nous rappeler qu’à chaque fois que quelqu’un reçoit un pot de vin, il y a quelqu’un qui est prêt à le payer ». Corrupteurs et corrompus doivent être traités de la même façon.

Tâche N° 11 La Justice Un grand nettoyage est nécessaire au niveau du Ministère public (National Prosecuting Authority). Le Procureur général actuel Shaun Abrahams, surnommé pour son inefficacité Shaun the Sheep, et très proche de Jacob Zuma, ce qui explique peut-être sa nonchalance, va être remplacé par une personne plus efficace dans la lutte contre la corruption. Et c’est une affaire« urgente ».

Tâche n° 12. Les services de l’Administration fiscale Une commission d’enquête va faire le ménage dans cette administration qui a perdu toute crédibilité. L’évasion fiscale, le non paiement des impôts par les plus riches est un scandale national. Une Commission d’enquête nommée par le Ministre des finances aura pour but de restaurer sa crédibilité et de renforcer sa capacité à collecter les impôts d’une manière efficace et « sans corruption ».

Certains ont vu dans cette longue énumération de priorités un discours électoral, ce qui n’est pas faux. Il est grand temps qu’un vent nouveau se lève pour que les Sud-Africains retrouvent l’espoir d’un monde meilleur pour tous. C’était le mot d’ordre en 1994 quand l’Anc a gagné les élections et c’est plus que jamais le mot d’ordre alors que le pays va commémorer le centième anniversaire de la naissance de Nelson Mandela. Regagner la confiance des électeurs : la priorité des priorités pour l’ANC avant les élections de 2019. .

Publié le lundi 19 février 2018


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Afrique du Sud : un tribunal populaire pour les crimes économiques

Cyril Ramaphosa va devoir affronter la saison des grèves

Cyril Ramaphosa et l’impatience de ces concitoyens

Winnie Madikizela-Mandala : ni ange, ni démon

Zexit ou comment gérer la sortie d’un président

L’ANC a un nouveau président, l’Afrique du Sud attend le changemet

Cyril Ramaphosa à la tête de l’ANC et après ?

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP