L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Afrique du Sud : 2016 une mauvaise année, 2017 sera-t-elle pire ?

L’Afrique du Sud a connu une très mauvaise année 2016 politique, sociale, économique et climatique. Entre la gifle des élections municipales pour l’Anc, l’agitation dans les universités, le marasme économique, sans oublier la sécheresse qui a dévasté le pays et la région, que peut 2017 apporter de bon pour faire oublier tout cela ?

Les commémorations du 8 janvier vont marquer la rentrée politique même si la rentrée parlementaire n’a lieu qu’en février. Mais l’Anc veut profiter du 105eme anniversaire du mouvement de libération pour montrer qu’il tient toujours les rênes du pays. Un grand rassemblement est prévu dans le stade Orlando de Soweto ce dimanche

Le discours du président de l’Anc donne le ton pour l’année à venir et 2017 sera une année cruciale pour le parti puisque sa conférence nationale est prévue pour le mois de décembre 2017. Déjà la guerre de succession a commencé avec deux candidats : le vice-président Cyril Ramaphosa et l’ex-épouse de Jacob Zuma.

Les scissions au sein de l’Anc sont plus fortes que jamais entre les amis du Président et ceux qui dénoncent, et ils sont de plus en plus nombreux, la corruption, les scandales à répétition, le népotisme, l’absence d’une véritable direction politique. Les alliés de l’Anc sont de plus en plus critiques, plusieurs syndicats de la Cosatu ont déjà déserté la centrale syndicale et s’opposent frontalement à la politique menée par le gouvernement, et le parti communiste , SACP, menace de faire bande à part aux prochaines élections.

Le ministre des finances, Pravin Gordhan aura bien du mal à éviter que le pays ne soit dégradé au rang de « junk state » par les agences de notation et la relance de l’économie n’est en rien garantie, l’Afrique du Sud étant regardée avec suspicion par les investisseurs étrangers.

Pour la grand messe du 8 janvier, le Président Zuma a exhorté la population à se rendre en masse au stade de Soweto et de ne jamais oublier la date du 8 janvier qui est pour le peuple sud-africain « un jour comme celui de la naissance de Jésus ». Reste à voir si les disciples entendront cet appel.

Publié le samedi 7 janvier 2017


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC

Sida : convaincre les hommes pour protéger les femmes

Via Kanana Via Katlehong / Gregory Maqoma

Élection partielle en Afrique du Sud : le parti communiste sud-africain part seul

Fin de partie pour Mugabe et après ?

Zimbabwe : l’armée ou le clan Mugabe, le peuple oublié

Nkosazana Dlamini-Zuma : une femme au dessus de tout soupçon ?

Meurtres, sexe et élections : où va l’ANC ?



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP