L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Beata Lipman, la femme qui a écrit de sa main la Charte de la Liberté

Beata Lipman vient de mourir à l’âge de 88 ans. Toute sa vie fut consacrée à la défense des droits humains. En 1955 elle participa au Congrès du peuple à Kliptown. C’est elle qui prit les notes écrites tout au long des débats et qui écrivit de sa main la Charte de la Liberté. Le 9 août 1956 , elle participa à la marche des femmes sur Prétoria.

En tant que femme blanche elle a combattu le régime d’apartheid et tant que femme juive, elle défendait les droits de Palestiniens contre la politique menée par Israël. Son combat contre toutes les formes d’injustice lui valut les persécutions du régime d’apartheid qui la considérait comme une femme traitre à son peuple et le dédain des dirigeants israéliens qui la considérait comme traitre au peuple juif. Elle avait signé en 2014 la lettre « Fier d’être juif mais Israël nous afflige » pour dénoncer la situation dramatique des habitants de la bande de Gaza. Toute sa vie Beata Lipman a dit haut et fort ce qu’elle pensait. Le gouvernement et tous les Sud-Africains rendent hommage à une femme qui a contribué à libérer l’Afrique du Sud du régime odieux de l’apartheid.

Publié le lundi 12 décembre 2016


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Femmes

A lire également

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC

Sida : convaincre les hommes pour protéger les femmes

Via Kanana Via Katlehong / Gregory Maqoma

Élection partielle en Afrique du Sud : le parti communiste sud-africain part seul

Violences faites aux femmes : tout dans la loi, rien dans la vie

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Avorter en Afrique du Sud : un droit, pas une réalité

Quand la terre a soif, les femmes trinquent



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP