L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Cosatu dénonce la décision arbitraire du Procureur général

Le Cosatu est profondément choqué par la décision du Procureur général (NPA) d’accuser les 270 mineurs de Marikana de meurtre et de tentative de meurtre sur leurs 34 collègues tués par balles et les 78 autres qui ont été blessés le 16 août 2012.

Le NPA aurait dû attendre les conclusions de la Commission d’enquête dont la mission est faire la vérité sur ce qui c’est passé le 16 août et dans la période précédant la tragédie au lieu de s’empresser de prononcer un tel acte d’accusation.

Cela montre un grand mépris pour la Commission d’enquête et met son indépendance et son existence même en danger en jugeant à l’avance les travailleurs arrêtés sur les bases de leur propre version des faits

Le Cosatu exprime à nouveau son inquiétude sur les mauvaises conditions de leur détention et demande leur libération sous caution.

La Commission d’enquête doit être autorisée à compléter son travail aussi vite que possible et doit faire la lumière sur le comportement de la police le jour du tragique évènement.

La décision du NPA met aussi en évidence le manque de formation des forces de police et du NPA qui ont arrêté sans discernement 270 personnes sans identifier des individus en particulier et sans formuler à leur encontre des actes d’accusation spécifiques.

Le Cosatu demande également que les forces de police trouvent les individus responsables de dizaines de meurtres de membres du syndicat NUM et d’autres travailleurs dans les mines de platine depuis le mois de février 2012 y compris le meurtre de deux policiers à la veille du massacre.

Le Cosatu est très préoccupé par le fait que près de la moitié des personnes arrêtées n’étaient pas employées par Lonmin.

Le Cosatu espère que la Commission d’enquête posera et répondra à la question : qui sont ces personnes ? Qui les a amenés sur la colline et dans quel but ?

D’autre part le Ministre de la Justice demande des explications sur la décision expéditive du NPA qui a choqué le public.

Plus d'informations : cosatu Media Monitor

Publié le vendredi 31 août 2012


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !

Ahmed Kathrada, la conscience de l’Afrique du Sud

Comment faire du gras sur le dos des pauvres

La haine de l’Autre : la xénophobie en Afrique du Sud

La question du jour en Afrique du Sud : comment se débarrasser d’un président ?

Remaniement ministériel en Afrique du Sud : le séisme

En attendant Sona

L’Anc désapprouve la réadmission du Maroc à l’UA



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP