L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Président Zuma remanie son gouvernement

Pour la troisième fois, le Président Zuma remanie son gouvernement. Il avait du procéder aux changements précédents à cause du décès ou de la démission de ses ministres. Le dernier remaniement avec un nouveau ministre et trois nouveaux ministres adjoints est d’ordre beaucoup plus politique à quelques mois de la conférence nationale de l’Anc.

Le ministère des Transports voit arriver une nouvelle direction avec la nomination de Ben Martins et de son adjointe Sindisiwe Chikunga . Le ministère des Transports est un ministère dans la tourmente avec l’affaire du péage urbain. Sibusise Ndebele, l’ancien ministre avait cédé à la pression des opposants au péage en retardant sa mise en place et devait faire face à un imbroglio financier. Cette affaire a mis le gouvernement dans l’embarras au point de demander au vice Président de diriger une commission pour sortir de l’impasse. Le ministre déchu prend la charge des services pénitenciers. Son adjoint, Jeremy Cronin devient Ministre adjoint des Travaux publics un poste important pour la réussite du programme de construction d’infrastructures du gouvernement.

La Ministre de la défense, Lindiwe Sisulu, cède son poste à une autre femme Nosiviwe Mapisa-Nqakula et devient Ministre de l’administration et de la fonction publique au moment où les négociations salariales pourraient se révéler difficiles dans les prochaines semaines.

Mduduzi Manana, député de l’Anc, membre de la direction de la Ligue de la jeunesse qui s’était opposé à Julius Malema, le turbulent président expulsé définitivement des rangs de l’Anc, devient adjoint au Ministre de l’enseignement supérieur. Gratitude Magwanishe devient adjointe au ministre des Entreprises publiques et Hlengiwe Mkhize prend le poste d’adjoint au ministère du Développement économique.

On s’attendait à voir le Ministre du logement Tokyo Sexwale dans la charrette du remaniement car son opposition à la réélection de Jacob Zuma est de notoriété publique, mais il garde son poste. L’affrontement aura lieu plus tard fin décembre à la conférence de l’Anc à Mangaung.

Le remaniement a été accueilli avec satisfaction par les alliés de l’Anc. Le Parti communiste est satisfait de la nomination de Ben Martins, un membre de son comité central, et le Cosatu a souhaité bonne chance aux nouveaux ministres bien qu’aucun d’entre eux n’ait de lien avec les syndicats.

Publié le mercredi 13 juin 2012


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC

Sida : convaincre les hommes pour protéger les femmes

Via Kanana Via Katlehong / Gregory Maqoma

Élection partielle en Afrique du Sud : le parti communiste sud-africain part seul

Fin de partie pour Mugabe et après ?

Zimbabwe : l’armée ou le clan Mugabe, le peuple oublié

Nkosazana Dlamini-Zuma : une femme au dessus de tout soupçon ?

Meurtres, sexe et élections : où va l’ANC ?



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP