L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Energie abondante : condition pour les nouveaux investissements en Afrique du Sud

Toutes les grandes compagnies minières gardent en mémoire les coupures d’électricité de 2008 qui ont gravement perturbé leur production. Aussi la compagnie minière Xstrata a l’intention d’installer sa propre centrale électrique pour alimenter l’extension de sa mine de ferrochrome dans la province du Limpopo.

L’extraction minière et la transformation des minerais sont des activités grosses consommatrices d’énergie et beaucoup de projets d’extension ou d’activités nouvelles des grandes compagnies minières comme Xstrata ou Anglo American ont été retardés par crainte de manquer d’énergie. Comme ces compagnies possèdent aussi des mines de charbon, elles réfléchissent à construire leurs propres centrales électriques pour ne pas dépendre d’Eskom pour leur approvisionnement en énergie.

L’entreprise nationale Eskom n’a pas pour le moment la capacité de fournir l’énergie exigée par l’industrie minière et a demandé à Xstrata de retarder son projet jusqu’à ce que la centrale de Medupi soit opérationnelle dès 2012. Mais la compagnie a un nouveau système de fonderie, Primus qui permet de réduire d’un tiers les besoins énergétiques comparés au système classique.

La question de l’énergie est sensible alors que le gouvernement souhaite créer massivement des emplois. La demande mondiale en ferrochrome utilisé pour la fabrication d’acier inoxydable est en augmentation constante et manquer cette opportunité serait très dommageable pour l’économie sud-africaine.Xstrata qui est le troisième consommateur d’énergie du pays pourrait produire 360 000 tonnes de plus dans sa nouvelle unité du Limpopo à la fin 2013.

Les grandes compagnies semblent avoir une préférence pour l’option de construire des centrales électriques de petites tailles pour leur propre consommation moins coûteuses que les projets d’Eskom et qui seraient opérationnelles plus rapidement. Source Business Day

Publié le jeudi 21 octobre 2010


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Développement

A lire également

Meurtres, sexe et élections : où va l’ANC ?

L’Afrique du Sud lorgne toujours vers l’énergie nucléaire

Apartheid Guns and Money : A Tale of Profit

L’énergie solaire fait ses preuves dans la province du Cap Nord

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

L’Afrique du Sud manque d’eau de bonne qualité

Les femmes de Marikana ne discutent plus avec Lonmin

Energie nucléaire : le prochain scandale sud-africain



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP