L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

L’ANC propose un système d’assurance maladie universelle

L’accès aux soins pour tous les Sud-Africains pourrait enfin devenir une réalité si le plan proposé par l’Anc se met en place dès 2012 dans les zones rurales les plus défavorisées sur le plan sanitaire pour s’étendre à tout le territoire et tous les citoyens d’ici quatorze ans.

La promesse avait été faite à la Conférence de Polokwane et le dernier Conseil national de l’Anc a permis de dévoiler les propositions concrètes de ce projet national d’assurance maladie (National Heath Insurance ou NHI). L’idée fondamentale du projet est de mettre en pratique le droit fondamental à la santé pour tous basé sur la solidarité en créant une caisse d’assurance maladie au sein du Ministère de la santé.

Cette caisse du NHI collecterait les cotisations et paierait pour tous les frais médicaux des citoyens sud-africains et des immigrants légaux. Le NHI prendrait en charge tous les actes médicaux du plus simple aux soins intensifs les plus sophistiqués. L’adhésion à la caisse de maladie serait obligatoire pour tous, mais chacun pourra continuer s’il le souhaite à cotiser à une couverture santé privée.

Un plan de rénovation du système de santé sera aussi mis en place. Il est urgent de rénover la qualité des soins dans les hôpitaux publics, de rénover ou de construire de nouvelles unités de soin, en particulier dans les zones rurales les plus délaissées sur le plan sanitaire. La priorité pour cette population sera l’accès à des dispensaires assurant les soins de base avec un docteur, trois infirmières et des aides recrutées parmi la population locale.

Pour financer cette caisse maladie nationale plusieurs pistes sont proposées en collaboration avec le ministère des finances. Une augmentation des impôts sur le revenu, une cotisation versée par l’employeur et le salarié et une augmentation de la TVA sont envisagées. Les besoins de financement ont été estimés à 128 milliards de rands en 2012 pour atteindre 267 milliards en 2020. Le budget actuel de la santé s’ élève à 101 milliards de rands et il passera à 117 milliards de rands en 2012-2013. Il faut ajouter à cela presque 100 milliards de rands pour les assurances privées.

L’Anc fait valoir que son plan d’assurance maladie universelle coûtera moins cher à l’Etat et aux particuliers que le système actuel et que ce système solidaire ne laissera personne sans les soins dont il peut avoir besoin. Les ressources financières de l’Afrique du Sud permettent la viabilité financière cet ambitieux projet mais avant l’adoption d’une nouvelle législation, il sera soumis à une vaste consultation de toutes les parties intéressées.

Ce plan a été accueilli favorablement étant donné le délabrement actuel du service public de santé et le coût toujours plus onéreux d’accès à la médecine privée. Mais toute la question sera de savoir gérer ces fonds, car une augmentation du budget de la santé n’est pas une garantie automatique de la qualité des soins étant donné le manque de personnel qualifié et la corruption à tous les niveaux.

Plus d'informations : anc today

Publié le samedi 25 septembre 2010


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

SIDA et santé

A lire également

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC

Sida : convaincre les hommes pour protéger les femmes

Via Kanana Via Katlehong / Gregory Maqoma

Élection partielle en Afrique du Sud : le parti communiste sud-africain part seul

Sida : la lutte continue en Afrique du Sud

Et si l’Afrique du Sud dépénalisait l’usage du cannabis ?

Le Sida en Afrique du Sud : des avancées et des craintes

Cri d’alarme à la Conférence sur le Sida à Durban



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP