L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Menace de grève dans l’industrie automobile

L’industrie automobile qui emploie 30 000 salariés et qui compte pour 7% du PIB de l’Afrique du Sud risque un conflit majeur avec le syndicat NUMSA à propos des revendications salariales.

La direction, qui calcule sa proposition d’augmentation par rapport à l inflation (4,4%) offre 6% d’augmentation. Cette offre est rejetée par le syndicat qui demande 9% en précisant que l’inflation n’est pas un critère suffisant de référence « Nous continuerons à rejeter ces notions simplistes de mesurer les augmentations de salaires par rapport à l’inflation parce que cela n’est pas compatible avec le niveau de vie des travailleurs. L’inflation ne prend pas en compte la pauvreté et le chômage » Le syndicat demande aussi une négociation salariale pour trois ans, le paiement à 100% des congés maternité et la mise à disposition gratuite des médicaments antirétroviraux pour les travailleurs infectés par le VIH/sida..

Si aucun accord n’intervient, la grève pourrait durement toucher la production de véhicules pour l’exportation. Volkswagen vient de signer un contrat important pour la fabrication de Golf 5 destinées au marché Asie-Pacifique.

Publié le lundi 12 juillet 2004


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Syndicats et monde du travail

A lire également

Covid-19 et l’Afrique du Sud : pas comme avant, mais quel après ?

Donner à manger aux plus vulnérables et imaginer l’après

Jeux, luxe et volupté : fin de partie pour le roi de Sun City

Afrique du Sud 2020 : budget d’austérité ou d’équilibre ?

Il y a sept ans, le massacre de Marikana

Crise du platine, après le massacre de Marikana

Cyril Ramaphosa va devoir affronter la saison des grèves

Marikana : les excuses de Cyril Ramaphosa



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP