L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Zambie

752 614 km²
10 462 436 habitants
Capitale : Lusaka
Langues : Anglais (off.), langues vernaculaires : Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja, Tonga et environ 70 autres langues régionales.


Cliquez sur la carte pour agrandir (274.4 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

Entre les Chinois et les Africains l’entente n’est pas cordiale
En Zambie, mieux vaut être un homme quand vous êtes dans le box des accusés.

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

En Zambie, on n’aime pas les gays

Un couple d’homosexuels et un militant des droits de la personne sont traînés devant les tribunaux, les deux premiers pour "acte de sodomie » et l’autre pour avoir osé plaider la cause des homosexuels à la télévision. Depuis l’époque coloniale britannique, le loi n’a pas changé en Zambie et un acte de sodomie est passible de 14 ans de prison. Au niveau gouvernemental, les responsables ne sont pas tendres pour les homosexuels, le Ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il n’y avait rien à discuter sur les droits pour les gays puisque « cette question est étrangère à notre pays ». Mais la Zambie n’est pas le seul pays africain où l’homosexualité est condamnée comme un délit. En Ouganda, le parlement envisage de recourir à la peine de mort et au Zimbabwe, le Président Mugabe considère les homosexuels comme « pire que des cochons et des chiens ». Le mariage entre personnes du même sexe est légal en Afrique du Sud, mais ce n’est pas pour autant que ces couples soient bien perçus dans les townships.

La Zambie suspend temporairement ses exportations de minerais

Le nouveau président, Michael Sata, vient de suspendre temporairement les exportations de minerais. La mesure vise surtout les exportations de cuivre qui comptent pour les trois quarts des revenus des exportations du pays, mais seulement pour 10% des revenus fiscaux. Selon les données des services fiscaux de Zambie, le cuivre est exporté majoritairement vers la Suisse, mais les données des douanes suisses ne correspondent pas aux données zambiennes d’où le soupçon de fraude et corruption. Le nouveau Président a promis de faire la clarté sur l’exploitation et la vente du cuivre qui devrait profiter aux habitants du pays, ce qui n’est pas le cas. La suspension des exportations pendant une dizaine de jours devrait permettre au gouvernement d’élaborer un nouveau cadre et code de conduite pour les exportations d’ici le 16 octobre. L’an dernier la Zambie a exporté 819 000 tonnes de cuivre et espère doubler ce chiffre d’ici 2016. Les compagnies étrangères qui exploitent le cuivre zambien First Quantum Minerals du Canada, Vedanta Resources, Glencore International et Metorex d’Afrique du Sud ont pris note de la suspension temporaire des exportations et d’un nouveau code de conduite sans faire de commentaires à l’exception d’un laconique « Travailler dans les mines de Zambie ne va pas être aussi facile qu’avant ».

"

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP