L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

L’Afrique du Sud, son budget et la crise mondiale

L’Afrique du Sud a les moyens de faire face à la crise mondiale a affirmé Trevor Manuel, le Ministre des Finances dans son discours devant le Parlement pour la traditionnelle déclaration sur le budget, à mi-course de l’année fiscale.

Les prévisions budgétaires ont été accueillies positivement par l’ensemble des partis politiques et tous ont loué l’équilibre des mesures annoncées, rejetant les demandes les plus populistes des partenaires de l’alliance, mais donnant la priorité à des secteurs comme la santé ou les augmentations de salaires des fonctionnaires.

La crise ne va pas épargner l’Afrique du Sud et va rendre les plans ambitieux d’investissements prévus plus difficiles, mais la politique fiscale prudente adoptée jusqu’à présent va amortir le choc. Le surplus budgétaire de 0,8% prévu va se transformer en un déficit de 1,6%. Ce choix a précisé le Ministre n’est pas un choix idéologique, mais un choix pragmatique dicté par les circonstances.

La croissance ne sera que de 3,7% cette année au lieu des 4 % prévus, pour tomber à 3% l’an prochain. La crise mondiale va ralentir les exportations, déjà la demande extérieure a chuté dans le secteur de l’automobile. L’inflation toutefois devrait être maîtrisée autour de 3 à 6% , grâce à la baisse des prix des produits pétroliers et alimentaires.

Un effort important a été fait pour le secteur de la santé qui va recevoir une rallonge budgétaire de 300 millions de rands (environ 30 millions d’euro) pour faire face aux augmentations du prix des médicaments destinés aux malades du sida et à leur accueil. Des augmentations de salaires pour le personnel de santé, infirmières, médecins et pharmaciens sont prévus sur trois ans. Cet effort est nécessaire pour empêcher la fuite de personnel à l’étranger. Un budget est aussi prévu pour étendre la vaccination des enfants contre les maladies pulmonaires et la diarrhée.

Les priorités sociales restent les mêmes, « il n’y a pas de séisme dans notre politique, mais ce que nous voulons ce sont des résultats » a conclu Trevor Manuel. Source Business Day

Publié le mercredi 22 octobre 2008


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

économie

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Le nouveau code minier sud-africain laisse les mineurs sur le carreau

Brexit et l’Afrique du Sud : what a mess !

Migrants illégaux en Afrique du Sud

Un budget juste et équilibré pour tous les Sud-africains



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP