L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Investir dans la santé, pas dans la guerre !

Le 24 juin, l’association Treatment Action Campaign a organisé des manifestations dans plusieurs villes sud-africaines, pour la journée internationale d’action pour dénoncer la politique américaine. Un mémorandum des griefs des citoyens, soucieux de lutter contre la pandémie du sida et pour un système de santé accessible à tous, a été rédigé et donné dans des consulats américains.

Le mémorandum dénonce les centaines de milliards de dollars consacrés à la guerre en Irak alors que la plus grande menace contre la sécurité est la pandémie du sida, la tuberculose, le paludisme, la pauvreté et la malnutrition. Le mémorandum dénonce le recours aux avortements illégaux parce que les femmes n¹ont pas accès au libre choix des moyens de contraception. Pour des raisons morales inacceptables, la distribution et l¹utilisation du préservatif sont condamnées, mettant en danger de contamination par le VIH des millions de personnes.

L¹Organisation Mondiale de la Santé demande que trois millions de personnes malades du sida soient traités par les anti-rétroviraux d¹ici 2005, mais l¹administration américaine montre peu d¹empressement pour la défense de ces droits fondamentaux de la personne.

Le mémorandum exige de l¹administration américaine :

- D¹investir davantage dans le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En 2004, l¹aide totale américaine pour lutter contre ces maladies s¹est élevé à 2,4 milliards de dollars. Dans le même temps, le budget militaire s¹est élevé 368,2 milliards et 87 milliards supplémentaires ont été demandés pour la guerre en Irak.

- De mettre fin à sa campagne de dénigrement de médicaments efficaces et sûrs contre le sida

- D¹arrêter de faire pression pour saper la Déclaration de Doha sur la propriété intellectuelle et la santé.

- De mettre fin aux discours moralisateurs alors que des millions de personnes sont en danger de mort. Le journal médical LANCET a qualifié la politique américaine de lutte contre le sida d¹être " le meilleur exemple de l¹utilisation d¹une idéologie au détriment d¹une politique publique de santé ".

Publié le jeudi 24 juin 2004


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

SIDA et santé

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Sida : la lutte continue en Afrique du Sud

Et si l’Afrique du Sud dépénalisait l’usage du cannabis ?

Le Sida en Afrique du Sud : des avancées et des craintes

Cri d’alarme à la Conférence sur le Sida à Durban



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP