L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Cosatu donne son avis après la conférence de l ‘ANC

Après la conférence de l’ANC qui s’est tenue du 27 au 30 juin, le congrès des syndicats sud-africains a exprimé son opinion sur les débats et les options choisies Il tient à exprimer sa satisfaction de voir réaffirmer que " l’ANC reste d’abord et avant tout un mouvement de libération tourné vers la classe ouvrière".

Avant la conférence, le COSATU avait émis de nombreuses réserves sur le projet des documents soumis à la discussion concernant la stratégie et les tactiques pour la transformation sociale. Il est apparu dans les débats que ces préoccupations étaient partagées par la majorité des membres de l’ANC. " ce qui est un bon présage pour l’avenir de l’alliance tripartite " et la conférence nationale du mois de décembre 2007

Les documents reconnaissent clairement que la pauvreté et le chômage sont les deux défis à relever, que l’état doit jouer un rôle plus important, que la réforme agraire et le développement rural doivent aller plus vite, que les ressources naturelles de l’Afrique du Sud doivent être transformées sur place, créant ainsi plus d’emploi dans l’industrie manufacturière

La conférence a clairement affirmé le besoin d’une politique industrielle pour restructurer l’ économie qui prenne ses distances avec les secteurs qui exigent un fort investissement de capitaux, ce qui est la politique économique actuelle, pour se tourner vers des industries demandant un fort investissement en main d’œuvre afin d’aller vers le plein emploi. Le Congrès note aussi que la notion de " flexibilité " de l’emploi a été abandonnée.

Le COSATU exprime sa satisfaction devant la proposition d’abaisser l’âge de la retraite pour tous à 60 ans, et l’augmentation des allocations pour les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans, ainsi que la reconnaissance du bien fondé d’un revenu de base minimal (BIG) qui doit être lié à la recherche d’un emploi

Toutefois, le COSATU reconnaît la nécessité de débats approfondis et d’engagements de la part du gouvernement pour résoudre toutes ces questions. Le Cosatu exprime sa confiance dans le rôle essentiel de la triple alliance pour atteindre les objectifs de la révolution nationale démocratique

Plus d'informations : cosatu

Publié le mardi 3 juillet 2007


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Grace, la Disgrâce, première Dame du Zimbabwe

Quoi de neuf en Afrique du Sud ?

Eskom : colère et stupéfaction pour le retour de Brian Molefe à la direction de l’entreprise

Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP