L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La criminalité, un souci pour tous les Sud-Africains

Deux récentes attaques, dont l’une mortelle, contre des personnalités connues ont amené les autorités à briser le silence sur la criminalité. Le responsable des Scorpions, l’unité d’élite de la police ne mâche pas ses mots en déclarant que plus personne n’est en sécurité et qu’il faut être franc et honnête sur la situation

Les meurtres crapuleux d’écrivains, d’artistes, d’hommes d’affaires ont choqué l’opinion publique, mais au-delà de ces cas, on peut facilement imaginer ce qu’est la situation pour les couches les plus vulnérable de la population en ville comme à la campagne. Les statistiques ne reflètent pas vraiment la situation et s’il est vrai que certaines catégories de crimes ont diminué, d’autres sont en augmentation. Si les cas de viols et d’agressions sexuelles ont légèrement diminué, les attaques à main armée, les braquages de banques et de transports de fonds sont en augmentation et 50 personnes sont assassinées chaque jour

Tout le monde s’accorde à dire qu’une action concertée entre les forces de police, le monde des affaires, les communautés, les églises, les associations, doit être menée pour enrayer une spirale dangereuse. Les moyens existent, mais leur mise en œuvre n’est pas satisfaisante. Les investisseurs étrangers commencent à s’inquiéter et la tenue de la coupe du monde de football en 2010 reste préoccupante pour la population locale comme pour les touristes.

On sait que la tenue d’un événement international de cette nature favorise les agressions, les vols, les dommages aux biens et aux personnes. En Allemagne, en 2006, 7000 incidents criminels ont été dénombrés, dont la grande majorité a été commise par des Allemands. Aux jeux olympiques d’hiver à Salt Lake City, à Barcelone pour les jeux olympiques, le crime organisé se trouvait derrière la fabrication de fausses cartes de crédit, de vente illégale de billets et autres fraudes de haute technologie. Les expériences passées montrent qu’une bonne préparation au niveau de la sécurité est indispensable pour des événements de cette ampleur.

Devant les propos lénifiants du gouvernement, l’opposition exige que le gouvernement cesse de " se cacher la tête dans le sable " devant la menace que la criminalité fait peser sur la société. Pour le parti des Démocrates indépendants, le Président Mbeki doit saisir l’occasion de son discours à la nation pour " admettre l’échec du gouvernement devant la criminalité " et prendre des mesures à la hauteur du fléau en convoquant un sommet sur la criminalité où tous les secteurs de la société seraient représentés. Source Cosatu Daily News

Plus d'informations : cosatu

Publié le mercredi 7 février 2007


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !

Eskom : colère et stupéfaction pour le retour de Brian Molefe à la direction de l’entreprise

La question du jour en Afrique du Sud : comment se débarrasser d’un président ?

Remaniement ministériel en Afrique du Sud : le séisme

En attendant Sona



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP