L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Objectifs prioritaires pour l’ANC : la pauvreté, la terre et la criminalité

Le Comité national exécutif de l’ANC a retenu trois objectifs prioritaires pour 2007 : prendre des mesures plus efficaces pour accélérer la lutte contre la pauvreté et la redistribution des terres et lutter contre la criminalité. L’idée d’une vaste mobilisation populaire pour ces objectifs est à l’ordre du jour.

À l’issue de la réunion qui s’est tenu pendant trois jours, les18, 19 et 20 janvier 2007, le porte parole de l’Anc a insisté sur la nécessité de prendre des mesures plus radicales pour lutter contre la pauvreté. Alors que le pays connaît un taux de croissance exceptionnelle, la pauvreté la plus sordide est toujours le lot de la majorité de la population rurale et les jeunes, urbains et ruraux, ont peu de chance de trouver un emploi. Cette situation est le talon d’Achille du gouvernement car la réalité montre qu’il est loin des objectifs affirmés en 2004 de réduire de moitié la pauvreté et le chômage

Plusieurs propositions, qui alimenteront la réflexion du conseil ministériel qui doit se tenir dans les prochains jours, ont été avancées. Une implication plus grande de l’Etat pour la création d’emplois dans les secteurs qui demandent beaucoup de main d’œuvre comme le bâtiment, les transports et l’agriculture. L’idée d’un revenu minimum est avancé comme une des solutions pour aider les plus pauvres. Le COSATU, le SACP, les églises et de nombreuses associations militent pour le BIG depuis longtemps déjà et le Ministre des affaires sociales a dit récemment qu’il y était, à titre personnel, favorable. L’Alliance démocratique, DA, dans l’opposition s’est aussi ralliée à cette idée. L’ANC est favorable à la création d’un vaste mouvement populaire qui rassemblerait toutes les énergies pour lutter contre la pauvreté, à l’image du Front démocratique uni qui rassemblait tous ceux qui luttaient contre l’apartheid.

La question de la redistribution des terres est étroitement liée à celle de la pauvreté car les populations rurales, qui très souvent vivent dans les zones qui étaient celles des anciens bantoustans, ont encore des conditions de vie déplorables. La politique de redistribution des terres, qui voulait éviter les spoliations et les occupations illégales de terre, se révèle trop timorée et le principe de l’accord mutuel entre acheteur et vendeur est une procédure beaucoup trop lente. Le gouvernement doit accélérer le processus en faisant pression sur les propriétaires et en redistribuant les terres qui appartiennent à l’État. Le COSATU et le SACP, font campagne depuis longtemps pour la création de coopératives et pour une agriculture qui satisfasse les besoins alimentaires de la population.

La criminalité, qui résulte pour une part de ce choc entre très grande richesse et extrême pauvreté, est un fléau qui doit être combattu avec la plus grande énergie. La baisse de la criminalité est un défi pour le gouvernement, alors que l’Afrique du Sud doit accueillir la Coupe du monde de football en 2010. En déclarant " il n’y a pas à polémiquer à ce sujet. La criminalité est une réalité ", le porte-parole de l’ANC apportait un démenti au Président Mbeki qui avait dit à la télévision que tout cela était " une question de perception ". Propos cavaliers qui avaient heurté le public confronté quotidiennement à toutes les formes de la criminalité. L’ANC va démarrer une campagne de mobilisation nationale contre le crime et de coopération avec les forces de police.

Ces grands axes de lutte seront au centre des débats de la prochaine conférence nationale de l’ANC qui aura lieu en décembre 2007. Les trois partenaires de l’Alliance démocratique devront surmonter leurs querelles et trouver un terrain d’entente pour améliorer d’une manière plus radicale la vie de leurs concitoyens, de ceux qui leur ont donné le pouvoir en 1994 " pour une vie meilleure ".Source Cosatu ; Business Day ; Daily News

Plus d'informations : Cosatu

Publié le mercredi 24 janvier 2007


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Politique

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Grace, la Disgrâce, première Dame du Zimbabwe

Quoi de neuf en Afrique du Sud ?

Eskom : colère et stupéfaction pour le retour de Brian Molefe à la direction de l’entreprise

Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP