L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Afrique du Sud : des taxis plus grands et plus sûrs

De gigantesques files de travailleurs attendant une place dans un taxi collectif pour rentrer chez eux, dans leurs townships respectives, est un spectacle familier à toutes les grandes villes sud-africaines. La liste des accidents et incidents survenus à ces taxis est interminable. Pour améliorer ces conditions de transports déplorables, une loi est à l’étude.

Le plan de rénovation de ce mode de transports est à l’étude depuis 1999 et a été l’objet de vives controverses entre le gouvernement et les propriétaires et chauffeurs de taxi, ceux-ci manifestant bruyamment leur désaccord. Toutefois, il semble qu’un accord est en vue.

Pour mettre fin à l’insécurité des véhicules vieux et trop souvent mal entretenus, le gouvernement veut imposer de nouveaux véhicules plus sûrs et surtout plus grands, pouvant accueillir 35 passagers assis.

Mais comment acheter ces véhicules ? La question est fondamentale pour les propriétaires des taxis actuels, vieux certes, mais déjà payés. La crainte d’un endettement impossible à rembourser est dans toutes les têtes.

Pour y remédier le gouvernement a prévu l’attribution d’une allocation de 50 000 rands qui pourrait payer le premier acompte pour l’achat d’un véhicule neuf, mais cette somme sera-t-elle suffisante ? De plus, il faut expliquer que cette allocation est uniquement réservée à l’achat d’un taxi et ne pourra pas être utilisée pour monter un autre commerce.

Pour l’obtention des crédits, les quatre grandes banques sont prêtes à jouer le jeu et un accord est en vue avec le Conseil national des taxis sud-africains. Le dépôt initial serait de 20 % du montant total au lieu des 50 % demandés actuellement et les intérêts pour le remboursement passeraient de 4 à 2 %.

Un appel d’offres auprès des constructeurs automobiles devrait être lancé sous peu. Après sept ans de discussions, le gouvernement voudrait accélérer la mise au rebut de 10 000 taxis qui sont de véritables cercueils à roulettes.

Une grande partie de la population attend des transports sûrs et abordables. Les taxis collectifs font partie de la pratique quotidienne de milliers de travailleurs qui se déplacent chaque jour, nul doute qu’une amélioration des conditions de transport serait la bienvenue. Source Business Day

Publié le mercredi 5 avril 2006


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Développement

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

L’Afrique du Sud manque d’eau de bonne qualité

Les femmes de Marikana ne discutent plus avec Lonmin

Energie nucléaire : le prochain scandale sud-africain

Si j’avais 246 millions de rands…



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP