L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Afrique du Sud : pour l’énergie nucléaire, nous verrons plus tard

En marge du sommet des BRICS, Cyril Ramaphosa a clairement dit à Vladimir Poutine que l’Afrique du Sud n’avait pas les moyens de signer le contrat concocté par son prédécesseur et Rosatom. Sans rejeter l’offre, le président sud-africain a mis en avant les contraintes budgétaires de son pays et la recherche d’investissements dans d’autres domaines industriels. Selon la porte parole du président sud-africain et le trésorier de l’ANC, Paul Mashatile, la volonté d’un mix énergétique, incluant l’énergie nucléaire pour l’Afrique du Sud est toujours à l’ordre du jour, mais il n’ y a pas lieu de se précipiter : « une fois que nous y verrons plus clair et que nous saurons ce qui est abordable pour nos finances, nous sommes ouverts à la discussion , y compris avec la Russie… mais pas de Big Bang … 10 000MW, c’est au-dessus de nos moyens ». Par ailleurs, Rosatom vient de signer un contrat avec Necsa (l’agence nucléaire sud-africaine) pour la médecine nucléaire et la maitrise de la technologie nucléaire. L’Afrique du Sud est le seul pays du continent à disposer d’une centrale nucléaire d’une capacité de 1900MW. La Russie n’a pas dit son dernier et entend bien être le fournisseur de centrales nucléaires pour toute l’Afrique.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

De l’eau dans le gaz des relations Rwanda –Afrique du Sud


Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre


Une mine de charbon à ciel ouvert au Botswana


Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP