L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les enseignants sud-africains veulent conserver leur droit de grève

Un projet gouvernemental est à l’étude pour supprimer le droit de grève des enseignants en déclarant l’éducation « service essentiel ». Les syndicats dénoncent fermement cette atteinte à leurs droits fondamentaux. Ils rejettent cette proposition en s ‘appuyant sur la définition du « service essentiel » de l’ Oit qui précise que « l’interruption du service mettrait en danger la vie, la santé et la sécurité de tout ou partie de la population ». Le Sadtu voit dans cette manœuvre une façon de rendre les enseignants responsables des problèmes du système éducatif sud-africain. La violence, les classes surchargées, le manque de locaux, de matériel ne sont pas de la seule responsabilité des enseignants. Le syndicat rappelle le scandale des manuels scolaires dans la province du Limpopo ou des autorités provinciales incompétentes du Cap oriental. Faire des enseignants des bouc-émissaires ne résoudra pas les graves problèmes que rencontre le système éducatif sud-africain et le Sadtu et le Cosatu demandent un traitement en profondeur de la crise du système éducatif.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Conférence nationale de l’ANC - Chapitre 1


Afrique du Sud-Brésil : coopération minière


Disparition de Laloo Chiba, un des derniers vétérans de la lutte


Jacob Zuma : l’heure du jugement se rapproche




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP