L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Président Zuma doit démissionner avant qu’il ne soit trop tard

"La position de Président est celle qui doit à tout moment unir le pays derrière une vision et un programme qui cherchent à faire de demain un jour meilleur que celui d’aujourd’hui pour tous les Sud-Africains. C’est une position qui requiert le respect de tous les Sud-Africains, respect qui, bien sûr, doit être mérité à chaque instant " Ahmed Kathadra

Si le Président Zuma et ceux qui l’ont conseillé à faire des excuses publiques à la télévision, pensaient que l’affaire s ‘arrêterait là, ils ont fait une grave erreur d’appréciation du mécontentement populaire. L’accumulation de scandales a fini par lasser même les plus disciplinés des membres de l’ANC.

Après Denis Golberg qui a exprimé publiquement « sa honte », Ahmed Kathadra a écrit une lettre à Jacob Zuma pour lui conseillé de « partir » dans l’intérêt de la nation et de l’ANC. L’ancien prisonnier et compagnon de Nelson Mandela constate que la confiance dans le parti qui gouverne le pays et ses élus est largement érodée.

L’affaire de Nkandla et le pillage des fonds publics, la nomination des ministres sous l’influence de la famille Gupta, pour ne citer que les deux derniers scandales, ont eu pour résultat de diviser le pays et d’ouvrir une voie royale à ceux qui n’ont pas encore digérer la perte de leurs privilèges.

Ceux qui s’opposent à la clique qui entoure le Président ont bien vu le danger et Ahmed Kathadra, tout en disant qu’il n’est pas un analyste politique pose la question « Cher camarade Président, ne pensez vous pas que continuer à rester Président ne servira qu’à approfondir la crise de confiance du pays dans le gouvernement ?

Pour le dire carrément, si cela n’est pas trop arrogant, devant la persistance d’une critique, d’une condamnation et d’une exigence qui gagne du terrain, est-ce trop demander d’exprimer l’espoir que vous choisirez la bonne voie et que vous allez envisager de partir ? »

Le Président va-t-il entendre et écouter la voix d’un vétéran qui a passé la plus grande partie de sa vie en prison pour que le peuple d’Afrique du Sud puisse vivre libre, digne et fier ? Ou bien va-t-il attendre d’être chassé par la rue en colère ?

Publié le dimanche 3 avril 2016


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Politique

A lire également

Zimbabwe : l’armée ou le clan Mugabe, le peuple oublié

Nkosazana Dlamini-Zuma : une femme au dessus de tout soupçon ?

Meurtres, sexe et élections : où va l’ANC ?

Grace, la Disgrâce, première Dame du Zimbabwe



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP