L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Silicose : une avancée pour les mineurs

La bataille juridique engagée contre les compagnies minières pour obtenir des compensations pour les mineurs silicosés vient de marquer un pas important avec l’accord conclu entre les mineurs et les deux compagnies Anglo American SA et Anglo Gold Ashanti.

La bataille juridique avait commencé en 2004 et pour les 4 635 mineurs l’annonce du versement de 500 millions de rands dans un fonds indépendant qui versera des indemnités aux mineurs silicosés est un grand moment. « Nous n’espérions pas gagner cette bataille parce que cela dure depuis des années et que beaucoup de mes compagnons sont morts avant d’avoir vu la fin de cette bataille » s’est exclamé un mineur à la conférence de presse qui a suivi la décision du tribunal. Avec cet argent, il espère construire une maison et payer les études de ses enfants.

Pour le syndicat NUM, c’est une avancée importante pour que d’autres compagnies indemnisent les mineurs qui ont sacrifié leurs poumons au fond de la mine. « Maintenant que Anglo American et AngloGold Ashanti ont ouvert la voie, nous espérons que d’autres compagnies minières suivront sans tarder et prêterons attention à notre demande pour un accord industriel ». Des milliers de mineurs ont déposé un recours collectif devant le tribunal de Johannesburg et attendent de voir comment vont répondre les 32 compagnies à qui ils demandent des compensations financières.

Pour ces mineurs qui sont souvent incapables de marcher cent mètres sans perdre leur souffle, qui n’ont aucune qualification, aucun savoir faire autre que manier le pic ou la pioche, il n’y a aucun emploi possible. Pour leurs familles et leurs enfants, c’est la pauvreté sans aucun espoir d’en sortir. Sauf si les compagnies reconnaissent leur responsabilité dans la maladie des leurs employés.

Publié le mercredi 9 mars 2016


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Syndicats et monde du travail

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Des morts et des blessés dans une prison sud-africaine

Massacre de Marikana, un tournant dans l’histoire sud-africaine

Uber au Cap, ici pas mieux qu’ailleurs



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP