L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

L’Afrique du Sud a mal sa Coupe du monde de football

Les accusations portées par le FBI à l’encontre des dirigeants de la Fifa, suivies d’une perquisition à Zurich et à l’arrestation de sept personnes ont fait l’effet d’une bombe en Afrique du Sud. La Coupe du monde organisée en Afrique du Sud n’est pas qu’une affaire de football, c’est un événement symbolique qui a salué le retour du pays dans le concert des nations et une cause de fierté pour le pays et le continent africain.

L’accusation est grave si elle se révèle vérifiée : l’Afrique du Sud aurait donné 10 millions de dollars à Jack Warner, le patron du football des Caraïbes pour s’assurer des votes de deux autres responsables de la Fifa en faveur de l’Afrique du Sud contre le Maroc. L’Afrique du Sud a obtenu 14 voix contre10 pour le Maroc Pour pimenter l’affaire, les billets mis dans une valise auraient été échangés dans un hôtel parisien.

Qui étaient les porteurs de valise ? L’acte d’accusation fait référence, sans les nommer, à deux Sud-africains de haut rang dans le monde sportif sud-africain. Si les preuves de leur culpabilité sont apportées, l’Afrique du Sud ayant un accord d’extradition avec les Etats unis, et si ce pays le demande, c’est le gouvernement sud africain qui prendra alors la décision d’extradition ou pas. De plus le Maroc pourrait alors demander des dommages pour le préjudice dont il a été victime.

Le gouvernement sud-africain fait bloc pour rejeter toutes ces accusations qui ternissent son honneur. Jeff Radebe, Ministre auprès de la présidence, a déclaré que les comptes de la Coupe du Monde avaient fait l’objet d’un audit par une agence sérieuse qui n’avait rien trouvé d’illicite ou de répréhensible.

Le Ministre des sports, Fikile Mbalula voit dans toute cette affaire, rien de moins qu’une campagne visant à salir l’honneur de son pays et le porte-parole de l’Association sud-africaine de football, la SAFA, nie toute affaire de corruption : « Les personnalités qui ont apporté la Coupe du Monde à l’Afrique du Sud étaient des hommes intègres, des hommes comme le Président Nelson Mandela et l’ancien Président Thabo Mbeki ».

Danny Jordaan, l’actuel Président de la Safa, n’a pour le moment fait aucun commentaire. Il faisait partie du comité de candidature et a joué le premier rôle dans l’organisation de la coupe du monde en Afrique du Sud. Il vient d’être élu maire dans la grande ville industrielle de Port Elizabeth, dans une tentative de l’Anc pour garder la direction de cette métropole aux prochaines élections locales. En réponse aux questions des journalistes, Danny Jordaan a pris l’avion pour Zurich pour participer au congrès de la Fifa.

Publié le vendredi 29 mai 2015


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

sports

A lire également

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Bon anniversaire Mr Le Président ! Nous sommes dans la rue !

Le rugby sud-africain entre talent et préjugés

Menace de licenciements dans les mines d’or

Coupe du monde : ce qui se cache derrière la grève des gardes de sécurité

Fausses notes dans le concert des Vuvuzela



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP