L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La Chine fait son entrée en Afrique australe

En pleine croissance, la Chine est à la recherche de nouveaux partenaires, notamment africains.

Pékin a besoin de matières premières, en particulier du pétrole pour assurer ses besoins énergétiques. Un contrat vient d’être signé avec l’Angola pour la fourniture de pétrole. Ce pays va atteindre cette année une production de 1 million de barils par jour et espère atteindre rapidement les 1,6 millions de barils. La vente du pétrole fait entrer 90% des devises dans le pays. Les grandes compagnies internationales US Chevron-Texaco, Exxon Mobil, BP et TotalFinaElf assurent la production des sites pétroliers.

La Chine est aussi friande de technologies de pointe et plusieurs contrats sont à l’étude avec des sociétés sud-africaines dans le domaine des mines, du contrôle de la pollution, de la recherche nucléaire. Des contrats sont à l’étude avec Sasol pour la production de pétrole à partir du charbon et l’Anglo-American pour la recherche minière.

La Chine a vendu aussi du matériel militaire à quatre pays, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie, en particulier des avions pour replacer les Mig33.

La Chine inonde le marché d’Afrique australe de produits textiles et de vêtements à bon marché. Au Zimbabwe,l’industrie textile n’a pas résister à cette vague déferlante et on ne compte plus les fermetures d’usines, les licenciements dans ce secteur. Dans la capitale, des magasins offrent des vêtements dix fois moins chers que les productions locales. Ces magasins offrent aussi des emplois de vendeurs bien payés mais sans assurance maladie ni cotisations pour la retraite. Les vendeuses ambulantes proposent aussi aux passants des vêtements à des prix défiant toute concurrence.

Publié le vendredi 8 octobre 2004


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Angola

Développement

A lire également

L’Angola va-t -elle passer de la survie au développement ?

Angola

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

L’Afrique du Sud manque d’eau de bonne qualité

Les femmes de Marikana ne discutent plus avec Lonmin

Energie nucléaire : le prochain scandale sud-africain



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP