L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Angola

1 246 700 km²
10 978 552 habitants
Capitale : Luanda
Langues : Portugais (off.) et langues du groupe bantou.


Cliquez sur la carte pour agrandir (295.4 ko)

Courtesy of The General Libraries, The University of Texas at Austin


Les derniers articles

L’Angola va-t -elle passer de la survie au développement ?
La Chine fait son entrée en Afrique australe

Tous les articles >>>



Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les dernières brèves

Angola : le Président Dos Santos va prendre sa retraite

Après 42 ans à la tête du mouvement de libération MPLA et 37 ans à la tête de l’Etat, Eduardo Dos Santos a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections prévues pour le mois d’août 2017. Il a déjà choisi son successeur, l’actuel ministre de la Défense Joao Lourenço qui a toutes les chances d’être élu étant donné la domination de la vie politique angolaise par le MPLA et le clan Dos Santos. La fille du président Isabel Dos Santos reste à la tête de la compagnie nationale pétrolière Sonangol, le poumon économique du régime. Toutefois avec la baisse du prix du pétrole, le pays connait une crise économique qui pourrait changer la donne. Une fois le Père de la patrie éloigné du pouvoir, le mécontentement social pourrait devenir plus virulent.

.

Angola-Chine, une liaison dangereuse

L Angola est directement frappée par la faible croissance chinoise Gros producteur de pétrole, qui lui fournit 80% de ses revenus, la baisse du prix du baril pèse lourdement sur le budget angolais. Les grandes compagnies pétrolières licencient massivement et Luanda, une des villes les plus chères du monde, n’est plus ce qu’elle était. La croissance ralentit, l’inflation s’emballe et la grogne sociale s’amplifie. A cours d’argent, le gouvernement angolais va essayer de négocier une aide avec la Chine, mais la Chine n’est plus aussi généreuse qu’avant et achète moitié moins de pétrole. Le ralentissement économique de la Chine affecte gravement l’Angola. L’opposition reste encore discrète, mais de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer l’autoritarisme du Président Dos Santos, qui est au pouvoir depuis 36 ans.

Toutes les brèves >>>




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP