L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Construire pour les pauvres

Le régime d’apartheid ne s’est jamais préoccupé de construire de logements pour la population noire. L’arrivée au pouvoir d’un gouvernement démocratique a changé cela, mais le manque de logements est un problème difficile à résoudre, et s’il y a eu des progrès en ce domaine la question est loin d’être résolue aujourd’hui.

Lindiwe Sisulu, ministre du logement, à plusieurs occasions, a exprimé son opinion sur les constructions à bas prix que l’on réserve aux pauvres. Elle met en garde sur la reproduction des schémas d’urbanisme hérités de l’apartheid : loger les pauvres loin de leur lieu de travail, sur des terrains insalubres, inondables ou le long des voies de chemin de fer.

Le manque de terrain est aussi une question qu’il faudra résoudre. Elle propose un moratoire sur la vente des terrains appartenant à l’Etat pour les réserver au Ministère du logement qui pourrait alors construire pour que les logements destinés aux faibles revenus soient intégrés dans le développement urbain. Trop de terrains les mieux situés ont été vendus au secteur privé pour des projets commerciaux ou industriels.

La qualité des logements laisse aussi à désirer. Les malfaçons sont multiples et emménager dans une nouvelle maison dont les fenêtres ne ferment pas, les canalisations fuient et les murs sont de travers n’est pas vraiment une amélioration.

La situation dans l’ancienne township d’Alexandra illustre bien les difficultés. Le projet de rénovation qui devait être achevé en 2007 est en panne : seulement 600 logements au lieu des 21 000 prévus ont été livrés ces quatre dernières années et le prix était hors de portée des plus modestes. Aussi les listes d’attente pour être relogé s’allongent, et certains attendent depuis 10 ans un éventuel relogement.

Si l’Afrique du Sud veut en finir d’ici 2014 avec les bidonvilles et autres sites insalubres où s’entassent les plus pauvres, souvent des ruraux qui viennent en ville dans l’espoir d’un travail et d’un logement, il lui faudra adopter une stratégie différente.

Plus d'informations : cosatu

Publié le lundi 21 novembre 2005


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Développement

A lire également

L’Afrique du Sud lorgne toujours vers l’énergie nucléaire

L’énergie solaire fait ses preuves dans la province du Cap Nord

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

L’Afrique du Sud manque d’eau de bonne qualité



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP