L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

4. Les sites Internet

En bref

Jacob Zuma bientôt devant la justice ?


Le procureur général vient d’accorder au Président Jacob Zuma et à ses avocats jusqu’au 30 novembre pour apporter des éléments nouveaux concernant les 783 chefs d’inculpation pour corruption pour lesquels la justice avait été saisie. Cette décision fait suite à celle de la Cour suprême d’appel qui avait reconnu que la décision en 2009 du parquet d’abandonner les poursuites étaient « irrationnelle" L’interminable jeu du chat et de la souris entre Jacob Zuma et la justice va-t-elle enfin se terminer ? Rien de moins sûr selon la politologue Susan Booysen car il peut toujours dire que « des accusations ne font pas une condamnation ». Deux mois avant la conférence de l’Anc, on peut douter que le chef du parquet, connu pour être un de ses fidèles soutiens, accélère la procédure judiciaire. Il faut aussi réunir les 218 témoins qui seront convoqués à la barre.


Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


A l’appel de la centrale syndicale et du parti communiste sud-africain 13 manifestations sont organisées dans le pays, mais il ne s’agit pas cette fois de revendications syndicales, mais bel et bien de revendications politiques : lutte contre la corruption et démission du Président Zuma. Cela fait 27 ans que le mariage ANC, COSATU, SACP, la triple alliance, tient en dépit de querelles sérieuses, mais cette fois il s’agit bel et bien de divorce. « Cette grève veut envoyer un message à la fois au gouvernement et au secteur privé pour dire que les travailleurs et les citoyens sont fatigués de la corruption. Demain nous marcherons contre le cancer de la corruption qui érode ce que nous avons gagné et ruine notre démocratie ». Le message est clair et dénonce la famille Gupta, les scandales, le pillage des entreprises publiques, la gestion catastrophique de plusieurs ministères. L’Anc est tenue pour responsable de la situation catastrophique du pays sous la direction de Jacob Zuma. Les manifestations seront aussi un soutien à la candidature de Cyril Ramaphosa pour les élections décembre prochain.


[toutes les brèves]



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP