L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

2. L’actu par pays

Tanzanie


945 087 km²
36 588 225 habitants
Capitale : Dar es Salaam (la nouvelle capitale, Dodoma, accueille déjà certaines administrations et l’Assemblée nationale, mais le transfert n’a pas été officialisé)
Langues : Kiswahili (officielle), Kiunguju (variante swahilie de Zanzibar), Anglais (officielle), Arabe (essentiellement à Zanzibar), etc.

Namibie


825 418 km²
1 954 033 habitants
Capitale : Windhoek
Langues : Anglais (off.), Afrikaans (langue vernaculaire), Allemand, Oshivambo, Herero, Nama...

Zambie


752 614 km²
10 462 436 habitants
Capitale : Lusaka
Langues : Anglais (off.), langues vernaculaires : Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja, Tonga et environ 70 autres langues régionales.

Zimbabwé


390 580 km²
12 671 860 habitants
Capitale : Hararé
Langues : Anglais (off.), Shona, Sindebele (ou Ndebele) et autres langues.

Swaziland


17 363 km²
1 169 241 habitants
Capitale : Mbabane (Lobamba : capitale royale et législative)
Langues : Anglais et siSwati (off.)

Mozambique


801 590 km²
18 811 731 habitants
Capitale : Maputo
Langues : Portugais (off.) et autres langues.

Malawi


118 480 km²
11 906 855 habitants
Capitale : Lilongwe
Langues : Anglais et Chichewa (off.) et autres langues.

Lesotho


30 355 km²
1 865 040 habitants
Capitale : Maseru
Langues : Sesotho (Sotho du Sud), Anglais (off.), Zoulou et Xhosa

Botswana


600 370 km²
1 561 973 habitants
Capitale : Gaborone
Langues : Anglais (off.), Setswana

Angola


1 246 700 km²
10 978 552 habitants
Capitale : Luanda
Langues : Portugais (off.) et langues du groupe bantou.

Afrique du Sud


1 219 912 km²
42 718 530 habitants
Capitale : Pretoria (Le Cap : capitale législative ; Bloemfontein : capitale judiciaire)
Langues officielles : Afrikaans, Anglais, Ndebele, Pedi, Sotho, Swazi, Tsonga, Tswana, Venda, Xhosa et Zoulou

En bref

Disparition de Joël Joffe, un défenseur des accusés de Rivonia


Joël Joffe faisait partie de l’équipe d’avocats qui a assuré la défense des accusés de Rivonia, au célèbre procès de 1963-1964 où Nelson Mandela et ses compagnons furent condamnés à la prison à vie pour sabotage contre l’état d’apartheid. Né dans une famille juive de Johannesburg en 1932, il étudia le droit à l’université de Witwatersrand. Winnie Mandela lui demanda de prendre la défense de son mari et des ses compagnons de lutte. « Pour moi, il s’agissait de sauver la vie de ces hommes merveilleux. Tant de courage, tant d’intégrité, tant de dévouement… Cela a été pour moi un grand privilège des les défendre » dira-t-il dans un entretien à la BBC en 2007. Après le procès, le régime d’apartheid lui a laissé « le choix de quitter le pays et de jamais y revenir ». Il était installé à Londres depuis 1965. Député travailliste, il a siégé à la Chambre des Lords de 2000 à 2015. En 2007, il a raconté son expérience du procès dans son livre : The State vs Nelson Mandela : The trial that changed SA.


Que sont les jeunes lions devenus ?


Le 16 juin 1976 la jeunes sud-africains des townships affrontaient la police les mains nues, mais les idées claires pour dire non à une école au rabais, à l’injustice faite à ceux qui n’avaient pas la peau assez blanche pour apprendre les mathématiques ou les sciences physiques. L’école « bantou » avait pour objectif de maintenir la population noire dans des emplois non qualifiés pour le plus grand profit des patrons et du capitalisme. Beaucoup ont sacrifié leur jeunesse, leur vie dans l’espoir d’un monde meilleur. Aujourd’hui la Ligue de la jeunesse de l’Anc a recours à une agence de communication britannique Bell-Pottinger pour écrire ses discours. La même agence travaille aussi pour les compagnies minières, propriété de la famille Gupta qui a mis la main sur une grande partie de l’économie du pays. Deux jeunes sur trois sont aujourd’hui au chômage.


[toutes les brèves]



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP