L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

2. L’actu par pays

Tanzanie


945 087 km²
36 588 225 habitants
Capitale : Dar es Salaam (la nouvelle capitale, Dodoma, accueille déjà certaines administrations et l’Assemblée nationale, mais le transfert n’a pas été officialisé)
Langues : Kiswahili (officielle), Kiunguju (variante swahilie de Zanzibar), Anglais (officielle), Arabe (essentiellement à Zanzibar), etc.

Namibie


825 418 km²
1 954 033 habitants
Capitale : Windhoek
Langues : Anglais (off.), Afrikaans (langue vernaculaire), Allemand, Oshivambo, Herero, Nama...

Zambie


752 614 km²
10 462 436 habitants
Capitale : Lusaka
Langues : Anglais (off.), langues vernaculaires : Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja, Tonga et environ 70 autres langues régionales.

Zimbabwé


390 580 km²
12 671 860 habitants
Capitale : Hararé
Langues : Anglais (off.), Shona, Sindebele (ou Ndebele) et autres langues.

Swaziland


17 363 km²
1 169 241 habitants
Capitale : Mbabane (Lobamba : capitale royale et législative)
Langues : Anglais et siSwati (off.)

Mozambique


801 590 km²
18 811 731 habitants
Capitale : Maputo
Langues : Portugais (off.) et autres langues.

Malawi


118 480 km²
11 906 855 habitants
Capitale : Lilongwe
Langues : Anglais et Chichewa (off.) et autres langues.

Lesotho


30 355 km²
1 865 040 habitants
Capitale : Maseru
Langues : Sesotho (Sotho du Sud), Anglais (off.), Zoulou et Xhosa

Botswana


600 370 km²
1 561 973 habitants
Capitale : Gaborone
Langues : Anglais (off.), Setswana

Angola


1 246 700 km²
10 978 552 habitants
Capitale : Luanda
Langues : Portugais (off.) et langues du groupe bantou.

Afrique du Sud


1 219 912 km²
42 718 530 habitants
Capitale : Pretoria (Le Cap : capitale législative ; Bloemfontein : capitale judiciaire)
Langues officielles : Afrikaans, Anglais, Ndebele, Pedi, Sotho, Swazi, Tsonga, Tswana, Venda, Xhosa et Zoulou

En bref

Zimbabwe : le Président Mnangagwa n’ira pas à Davos


Le Président Mnangagwa est à la recherche d’investissement pour relancer l’économie exsangue de son pays. Après une tournée en Russie, Biélorussie, Kazakhstan et Azerbaïdjan à la recherche d’investissements, il a décidé de rentrer dans un pays secoué par un grave mouvement social. A la suite de l’augmentation du prix des carburants, les syndicats avaient appelé à une grève de trois jours. La police a violemment réprimé les manifestations. On déplore au moins douze morts, 78 blessés graves et 242 personnes hospitalisées.


Mozambique ou comment ruiner un pays africain


Le Mozambique est au bord du gouffre financier parce que son ancien ministre des finances avait monté une opération frauduleuse avec l’aide d’une banque suisse. Un projet d’investissement de deux milliards de dollars pour des infrastructures portuaires et la construction de thoniers avait été concocté, avec un bon pourcentage en pots de vin pour les auteurs du montage financier. La commande avait été passée aux Constructions mécaniques de Normandie à Cherbourg. L’ancien ministre mozambicain a été arrêté en Afrique du Sud, alors qu’il s ‘apprêtait à s’envoler vers Dubaï et quelques jours plus tard quatre banquiers du Crédit Suisse étaient arrêtés à Londres et un cinquième, Jean Boustani, un ressortissant franco-libanais, à l’aéroport JFK de New-York. Les enquêteurs du service des fraudes des Etats-Unis ont réussi à mettre la main sur des échanges de courriers électroniques montrant le mécanisme et le montant de l’escroquerie : au moins 500 millions de dollars ont été détournés dans les poches des six prévenus. Tout ce beau monde pourrait se retrouver devant un tribunal de New-York. Bien sûr la direction du Crédit Suisse a démenti toute implication dans cette affaire, les prévenus ne faisant plus partie de leur personnel. Source The amaBhungane Centre for Investigative journalism


[toutes les brèves]



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP