L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

7. Bulletin d’infos

Bulletin d’information


Abonnez-vous gratuitement à notre bulletin d’informations par courriel !

En bref

Conférence nationale de l’ANC-Chapitre 3


Le vote décisif doit intervenir ce lundi 18 décembre : les deux candidats en course pour la présidence sont comme attendus, Cyril Ramaphosa avec 1,469 et Nkosazana Dlamini-Zuma 1,094 des votes. La partie va être serrée et nul ne peut savoir comment les délégués vont voter, car le vote des branches est une chose, mais le vote des délégués soumis à de fortes pressions par les deux camps est difficilement prévisible. A la lecture de la presse ce matin une chose est sûre : après cette conférence l’ANC sera plus divisée que jamais et Gwede Mantashe, l’actuel secrétaire général, dans son rapport sur l’activité de l’ANC, prédit des jours difficiles et un probable passage sous la barre des 50% aux élections de 2019. Il a réussi le tour de force de ne jamais prononcé le nom de Jacob Zuma en parlant de corruption ou de factionnalisme, mais a rejeté toute la responsabilité des malheurs de l’Anc sur les « autres ». Les résultats définitifs ne sont pas attendus avant la fin de la journée.


Conférence nationale de l’ANC –chapitre 2


Après une longue vérification de la validité de chaque mandat électif, le nombre de votants n’est plus que de 4776, il faudra donc recueillir 2 389 votes pour être élu président de l’ANC. Nkosazana Dlamini Zuma est perdante car ce sont les votes des provinces en sa faveur qui ont été invalidés et ces délégués ne pourront pas voter. Le favori reste pour le moment Cyril Ramaphosa qui vient de recevoir le soutien inattendu de la présidente de l’assemblé nationale Baleka Mbete. La Ligue des femmes de l’ANC, ferme soutien de Jacob Zuma et de son ex épouse NDZ, par la voix de sa présidente Bathabile Dlamini, vient d’annoncer qu’elle soutiendrait Cyril Ramaphosa s’il est élu. Il faudra attendre lundi matin pour savoir qui va l’emporter pour succéder à Jacob Zuma qui a fait un discours d’ouverture sans intérêt , rejetant toutes les erreurs commises sous son mandat sur la faute des « autres ».


[toutes les brèves]



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP