L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

7. Bulletin d’infos

Bulletin d’information


Abonnez-vous gratuitement à notre bulletin d’informations par courriel !

En bref

Pas de diplomates occidentaux à la conférence politique de l’ANC


L’Anc va tenir une conférence politique du 29 juin au 5 juillet, préparatoire à la conférence nationale du mois de décembre qui élira une nouvelle direction. Plus de 2500 délégués sont attendus dans le vaste centre des expositions Nasrec à Soweto, auxquels s’ajoutent 1500 journalistes et un millier d’invités. Il n’y aura donc plus de places pour les diplomates occidentaux. C’est l’explication officielle que le porte-parole de l’ANC a donné. Les débats risquent d’être très animés tant sur la politique menée par le gouvernement, sur la corruption et la main mise de la famille Gupta sur l’appareil d’état, la transformation radicale de l’économie ou la succession à la tête de l’Anc. Les échanges entre les délégués ne seront probablement pas le langage policé et feutré que l’on entend dans les milieux diplomatiques, ce qui est aussi une bonne raison d’éloigner les diplomates occidentaux des règlements de compte internes au parti au pouvoir.


Capitalisme monopoliste blanc : coquecigrue et billevesée !


Rien de tel que la fabrication d’une chimère pour détourner la colère populaire et éviter de perdre le pouvoir et les juteuses affaires qui vont avec. Inventer des « fake news », fabriquer des slogans creux mais qui sonnent bien, menacer de casser la baraque, Bell-Pottinger, l’ agence de communication basée à Londres sait très bien faire tout cela contre grasse rémunération. Qui a payé l’addition ? Les frères Guptas, bien sûr, comme le révèlent des centaines de courriels qui montrent comment fonctionne ce hold-up inégalé sur le gouvernement et les richesses de l’Afrique du Sud. Pour Paul Mashatile, responsable de l’Anc dans la province du Gauteng « le capitalisme monopoliste blanc est un égarement de l’esprit, un concept populiste pour jeter la confusion dans nos rangs ». Et pour lutter contre le capitalisme blanc, rien de tel qu’une bonne dose de « transformation radicale de l’économie" , sauf que personne ne sait vraiment de quoi l’on parle, l’économie sud-africaine étant entrer en récession. Mais raviver les braises encore chaudes du racisme est un acte qui pourrait avoir des conséquences graves pour l’Afrique du Sud.


[toutes les brèves]



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP