L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La grève des fonctionnaires paralyse les écoles et les hôpitaux.

La situation dans les hôpitaux devient sérieuse et dans la province du Gauteng, le responsable à la santé fait appel aux volontaires alors que les grévistes ont arrêté des ambulances et bloqué l’entrée des urgences. Des incidents violents ont eu lieu, la police a tiré des balles de caoutchouc qui ont fait au moins deux blessés parmi les grévistes. Selon le Cosatu, les grévistes n’ont menacé ou intimidé personne, mais la situation est très tendue. Le Ministre de la santé a fait appel aux médecins et infirmières de l’armée dans plusieurs provinces. Les écoles sont quasi désertes car 90% du personnel est en grève. Le gouvernement demande aux grévistes « de changer de position, sinon il n’aura pas d’autre option que d’appliquer l’offre déjà faite », le gouvernement n’a pas les moyens de faire mieux. Le Président Zuma a condamné les actes de violence contre les non-grévistes et a justifié l’usage de la force par la police.L’Anc a fermement condamné les actes de vandalisme de la part des grévistes et la Commission des droits de l’homme appelle le gouvernement et les syndicats à trouver un compromis et de faire de l’intérêt des usagers une priorité.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP