L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Un dirigeant syndical critique le projet de loi sur la presse

Zwelinzima Vavi, secrétaire général du Cosatu a vivement critiqué le projet de loi sur la Protection de l’information au cours de son intervention à une conférence organisée en mémoire de Ruth First, journaliste et militante communiste assassinée en 1982 à Maputo au Mozambique par un colis piégé envoyé par les services secrets sud-africains. « Ruth First se demanderait où sont donc passés tous les démocrates après la lecture de ce projet de loi telle qu’il est proposé. Si cette loi est adoptée dans son état actuel, tout son travail de journaliste pour dénoncer les injustices serait alors une farce ». Il a aussi dénoncé l’appât du gain de nombreux dirigeants de l’Anc et du Sacp qui ont complètement oublié leur combat passé pour la révolution démocratique nationale.
Ce n’est pas la première fois que le Cosatu exprime de vives critiques contre le train de vie de certains dirigeants communistes et leur silence dans des débats importants de la vie politique sud-africaine. Il a aussi vilipendé les dirigeants la Ligue de la jeunesse plus préoccupés de se remplir les poches que de lutter contre les injustices. « Les larmes rouleraient sur les joues de Ruth First de voir le mouvement de la jeunesse en première page des journaux pour de mauvaises raisons ». Il a aussi annoncé que le Cosatu va faire du lobbying auprès des députés de l’Anc pour qu’ils ne votent pas cette loi qui menace la liberté de la presse .

Voir en ligne : Cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie


Afrique du Sud : les élections auront lieu au mois de mai 2019




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP