L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La Coupe du monde connaît ses premières grèves

Les chauffeurs des nouveaux bus RTS de Johannesburg ont raccroché les clés de contact de leurs véhicules quand ils ont appris qu’ils devraient faire des heures supplémentaires pour une somme dérisoire. Au lieu des 250 rands promis, on leur annonce 100 rands par équipe supplémentaire. Les chauffeurs veulent bien faire des heures supplémentaires et emprunter des itinéraires variables mais pas à n’importe quel prix. Même son de cloche pour les employés de sécurité au Cap et à Durban. »Nous ne sommes pas des esclaves. On nous avait promis 1500 rands et maintenant on nous donne 190 rands. C’est une insulte ». Pour Patrick Craven, porte-parole du Cosatu, il vaudrait mieux ne pas avoir de grèves pendant la coupe du monde « , ‘ mais elles sont inévitables. Les gens font grève quand il n’y a pas d’alternative.On ne peut pas suspendre nos droits démocratiques et constitutionnels juste à cause de la coupe du monde ». Cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie


Afrique du Sud : les élections auront lieu au mois de mai 2019




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP