L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le travail des enfants sud-africains

Un des meurtriers présumés d’Eugène Terre Blanche est âgé de 15 ans et le mobile du meurtre serait une querelle sur des salaires impayés : 300 rands par mois, environ 30 euros. Le travail des enfants est soumis à une stricte législation : les enfants de moins de 15 ans ne doivent pas travailler et les mineurs entre 15 et 18 ans sont protégés des travaux difficiles et dangereux par tout un arsenal de lois. Mais dans les grandes exploitations agricoles sud- africaines, la loi est loin d’être respectée et les mauvaises habitudes du temps de l’apartheid perdurent : tout le monde travaille dans une famille d’ouvriers agricoles pour des salaires dérisoires. Une juriste spécialisée confirme les faits et ajoute aussi que si les parents ne travaillent pas ou meurent, souvent du sida, ce sont les enfants qui travaillent à la ferme pour subvenir aux besoins de la famille. Beaucoup d’enfants n’ont pas de papiers d’identité ou de certificat de naissance et les parents faute de preuves d’identité ne peuvent pas obtenir d’allocations pour leurs enfants.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP