L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La remise de peine, une question délicate en Afrique du Sud.

La remise de peine accordée à des prisonniers pour raison de santé ou en fin de vie ne va pas sans polémiques et controverses. Depuis que Shabir Shaik, l’ancien conseiller financier de Jacob Zuma, a obtenu une libération anticipée pour cause de santé, l’opposition ne décolère pas car on l’a vu jouer au golf et manger au restaurant ! S’il est vrai que les prisons souffrent de surpeuplement et que les conditions y sont déplorables, la remise de peine à certains prisonniers malades ou handicapés peut être une solution. C’est la raison pour laquelle la Ministre plaide pour une révision de la loi d’application des peines. L’opposition ne l’entend pas de cette oreille et demande pourquoi un ministère aussi corrompu que celui du système pénitentiaire plaide pour la libération de certains prisonniers, qui curieusement sont très proches du pouvoir. L’opposition a déjà annoncé qu’elle refuserait de voter le budget demandé.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP