L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Coupe du monde de football, racisme et Ban Ki Moon

Au cours de sa visite en Palestine et à l’occasion du 21 mars, date commémorative du massacre de Sharpeville et Journée internationale de lutte contre le racisme, Ban Ki Moon a déclaré que la Coupe du Monde de football qui va se dérouler en Afrique du Sud doit être l’occasion de rendre hommage aux victimes en bannissant toute forme de racisme et de xénophobie sur les stades et hors des stades. Dans son message publié au siège des Nations unies, Ban Ki Mon déclare que l’Afrique du Sud doit utiliser cette tragique expérience pour mettre le monde en garde contre « la répétition des horreurs enracinées dans le racisme qui vont de l’esclavage, au nettoyage ethnique et au génocide ». De son côté Navi Pillay, Haut-Commissaire aux droits de la personne a déclaré que la Coupe du monde de football offre la chance d’avoir « un regard neuf sur la question du racisme dans le sport, et que celui-ci peut être un formidable outil pour mettre un terme à toutes les formes de racisme, xénophobie et intolérance ». Ella a aussi précisé que le racisme est bien présent dans le sport dans de nombreux pays et que les autorités sportives ont la responsabilité de prendre les mesures coercitives nécessaires pour éliminer le racisme sur les stades. « Tant qu’elles ne le feront pas, le but admirable d’éliminer le racisme dans le football ne sera pas atteint ».


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie


Afrique du Sud : les élections auront lieu au mois de mai 2019




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP