L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le massacre de Sharpeville : 21 mars 1960

Il y a cinquante ans, la police tirait sur les manifestants qui protestaient à Sharpeville pacifiquement contre le port du pass. À la fin de cette journée tragique, on relevait 69 morts dont huit enfants et dix femmes, tous avaient reçu des balles dans le dos et 180 personnes avaient été blessées. En 1966 l’Assemblée générale des Nations unies décidaient de faire du 21 mars la Journée internationale de lutte contre le racisme en mémoire des victimes de Sharpeville. Ce massacre est un des épisodes le plus marquant de la douloureuse histoire du peuple sud-africain en lutte contre le régime d’apartheid. En 1996, symboliquement, Nelson Mandela choisira d’aller dans la township de Sharpeville pour signer la nouvelle constitution de l’Afrique du Sud démocratique, mettant fin définitivement au régime d’apartheid En 2002, un monument sera érigé en mémoire des victimes. Aujourd’hui, le 21 mars est la journée des Droits de la personne en Afrique du Sud. À Sharpeville, les habitants commémorent cette journée par diverses manifestations et les survivants du massacre peuvent encore témoigner de la brutalité de la police. On peut lire certains de ces témoignages sur le site www.khulumani.net


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Jacob Zuma devra payer ses frais de justice


Tanzanie : un barrage hydroélectrique dans un site classé patrimoine mondial de l’Unesco


De l’eau dans le gaz des relations Rwanda –Afrique du Sud


Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP