L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Silence sur le scandale des ventes d’armes

La ténébreuse affaire des ventes d’armes à l’Afrique du Sud ne sera jamais tirée au clair. Le fabricant d’armes britannique BAE Systems a choisi de plaider coupable et de payer des amendes en échange de l’arrêt de toute investigation sur ses marchés. BAE a décidé de payer l’amende de 30 millions de livres infligée par le BAS (Bureau britannique de lutte contre les fraudes) et une autre de 400 millions de dollars par la justice américaine. Cela met un terme définitif à la procédure judiciaire. La vente d’avions de chasse Hawk pour l’Afrique du Sud en 2001 avait fait naître des soupçons de corruption au plus haut niveau de l’état, visant l’ancien président Thabo Mbeki, l’actuel président Jacob Zuma et de nombreux autres hauts dirigeants de l’Anc. Ceux qui avaient dénoncé ces affaires frauduleuses sont furieux. « Les détails des enquêtes resteront cachés et personne ne saura jamais qui a versé et qui a touché les pots-de-vin » a déclaré le porte-parole de l’Alliance Démocratique. Patricia de Lille du parti des Démocrates indépendants qui avait mis devant le Parlement le dossier de ces transactions douteuses a déclaré qu’après la décision de ne plus enquêter sur les malversations présumées dans des pays comme la Roumanie et l’Afrique du Sud, la Grande-Bretagne avait perdu toute autorité morale pour parler de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption.source Business Day


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le Zimbabwe au bord d’ une crise alimentaire majeure


Elections moroses en Namibie


La culture du tabac au Malawi : un esclavage qui ne dit pas son nom


Deloitte, le cabinet d’audit pris la main dans le sac




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP