L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Pauvreté et criminalité ne sont pas automatiquement liées

Un rapport publié par SAIRR (Institut sud-africain des relations raciales) met en évidence que ce ne sont pas forcément les plus pauvres qui deviennent des criminels. Le rapport repose sur des enquêtes menées dans plusieurs municipalités à travers le pays. La province du Cap oriental, la plus pauvre, avec un taux de 62% et aussi la plus violente avec 54 meurtres pour 100 000 habitants, mais la province du Limpopo qui a le même taux de pauvreté est la province la moins violente avec 13,7 meurtres pour 100 0000 habitants. La province du Cap ouest, une province avec un taux de pauvreté de seulement 26,5% est une province où l’on enregistre 51 meurtres pour 100 000 habitants. Pour les chercheurs, il est trop simple d’assimiler pauvreté et criminalité, les causes de la criminalité repose plus sur des frustrations. Ce sont ceux qui ont un minimum d’éducation et qui ont un minimum d’argent qui sont les plus frustrés et qui deviennent violent. La violence est un phénomène qui touche avant tout les hommes jeunes, alors que les plus pauvres, les personnes âgées, les enfants et les femmes sont les victimes de la violence. La cohésion sociale et les techniques diverses de résolution des conflits ont un impact sur la violence. Toutefois pour l’auteur du rapport une intervention du gouvernement est nécessaire pour aider les autorités locales pauvres trop souvent dépassées par les actes de violence et incapables de trouver des solutions. La municipalité la plus violente est la plus pauvre où la moitié des foyers n’a ni eau, ni électricité, ni collecte des ordures, ni égouts. Source Business Day


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP