L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les domestiques sud-africaines font les frais de la crise




Selon les dernières statistiques officielles 72 000 emplois de domestiques ont été perdus en un an, de septembre 2008 à septembre 2009. Le nombre d’employés de maison en Afrique du Sud est de 1,1 million dont 921 000 sont des femmes. 
En période de crise, ces emplois sont particulièrement vulnérables et le nombre réel d’emplois perdus serait proche de 120 000. Pourtant seulement 9 982 des licenciés ont demandé à bénéficier d’indemnités de chômage, une des raisons pourrait être que si un domestique perd une ou deux journées de travail, il n’a pas droit aux indemnités car il est toujours considéré comme salarié. D’autre part, les employées ne peuvent pas perdre des heures à faire la demande, la remplir et attendre devant les bureaux pour se faire enregistrer et si les heures de travail diminuent, elles sont souvent logées chez l’employeur et ne veulent pas courir le risque de se retrouver à la rue. Le salaire minimal pour une domestique va de 1191 à 1442 rands par mois (environ 120 à 145 euros). Difficile de joindre les deux bouts quand on sait que le transport peut coûter jusqu’à 900 rands par mois et le loyer au moins 300 rands.
Black Sash, une organisation féministe pose la question « combien reste-t-il à une domestique pour acheter à manger et éduquer ses enfants ? ».Les employeurs ont l’obligation d’enregistrer leurs domestiques auprès du fonds de chômage, mais seulement 586 983 domestiques étaient enregistrées en décembre 2008. Source Cosatu Today


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP