L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Orange voit rouge

Le géant français de la télécommunication Orange accuse une petite entreprise sud-africaine de relations publiques, Orange Ink, d’avoir usurpé son nom et de l’utiliser illégalement. Le géant français demande à l’entreprise de dix salariés de changer immédiatement de nom et d’abandonner son adresse Internet orangeink.co.za. La petite entreprise pourrait poursuivre le géant français en justice, mais il lui en coûterait au moins 300 0000 rands (environ 30 000 euros) et elle risque de perdre le procès. « Nous sommes une petite entreprise de 10 salariés. Nous n’avons pas cette somme d’argent disponible. C’est ridicule. Je comprends qu’ils veuillent protéger leur nom, mais jamais personne n’a téléphoné pour savoir si nous vendions des téléphones mobiles » a déclaré Lara Magnus, la directrice. Orange opère dans les pays africains comme le Botswana, le Kenya et le Mali, pas en Afrique du Sud, mais il vient d’ouvrir un bureau à Johannesburg. Il y a au moins 14 entreprises sud-africaines qui utilisent le mot « orange » et près d’une centaine dans le monde. Orange dépense beaucoup d’argent pour la promotion de ses affaires en Afrique du Sud. Source Business Day


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Les ministres éconduits renoncent à leur siège de député.


La loi et la pratique ou la réalité de l’IVG pour les femmes sud-africaines


Caster Semenya et Saartjie Baartman : des corps noirs qui dérangent


Rien de nouveau pour les domestiques sud-africaines




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP