L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Pas de super patates aux OGM

Le gouvernement sud-africain vient de rejeter la demande du Conseil de recherche de l’agriculture de fournir les exploitants agricoles en plants de pommes de terre génétiquement modifiés pour des raisons de sécurité alimentaire et des raisons économiques. C’est une victoire importante pour le lobby anti-OGM. Les supermarchés avaient exprimé leur inquiétude devant la vente de ce produit boudé par les consommateurs méfiants. La super patate aurait résisté à la teigne des tubercules, mais on ignore si sa consommation était sans danger pour les humains et les gros exploitants comme les petits agriculteurs ne sont pas vraiment gênés par cet insecte. Dans le doute, Mac Donald, Pick’nPay et d’autres commerçants préfèrent vendre des pommes de terre qui ont fait leurs preuves. L’Afrique du Sud n’a pas les moyens actuellement d’étiqueter et de séparer les produits génétiquement modifiés des autres, les consommateurs ne peuvent pas être correctement informés. En conséquence le Ministère de l’agriculture n’autorise pas la vente de la super patate, Spunta G2 pour des raisons de santé, d’environnement et pour des raisons économiques. .


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Les ministres éconduits renoncent à leur siège de député.


La loi et la pratique ou la réalité de l’IVG pour les femmes sud-africaines


Caster Semenya et Saartjie Baartman : des corps noirs qui dérangent


Rien de nouveau pour les domestiques sud-africaines




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP