L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Dur de dormir comme les pauvres

C’est le commentaire de Tokyo Sexwale, ministre du logement et homme d’affaires millionnaire, après une nuit passée dans le bidonville de Diepsloot Extension au nord de Johannesburg. « C’est très difficile de dormir à cause du froid. J’ai dormi moins de trois heures » a-t-il déclaré quand il s’est réveillé vers 6 heures du matin. Il a dormi dans ces mêmes conditions dans le township d’Orlando quand il était enfant, mais il avait oublié. Cette expérience « lui a ouvert les yeux » sur les conditions déplorables dans lesquelles vivent encore des millions de pauvres. Il a écouté les doléances de ceux qui vivent dans la crasse et le froid, mais il a mis en garde contre des espoirs irréalistes. Tous les résidents ont exprimé leur lassitude de ne rien voir venir et surtout ils ne veulent pas quitter leurs baraques pour une autre. Ce qu’ils veulent ce sont de vraies maisons avec l’eau et l’électricité. Une grand-mère lui a dit clairement que s’il espérait après sa visite que les habitants accepteraient d’être déplacés sur un autre bidonville « il ferait mieux d’oublier cette idée…Les conditions dans lesquelles nous vivons sont terribles, nos enfants vivent dans des cloaques. Nous vivons comme cela depuis trop longtemps. Je ne déménagerais que pour aller dans une vraie maison ». Le ministre après sa nuit au milieu des pauvres doit faire un rapport au vice-président Kgalema Motlanthe, responsable de la campagne anti-pauvreté du gouvernement. Cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP