L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Négociations entre l’état et les fonctionnaires sud-africains

Après les médecins et les infirmières, les policiers menaçaient de se mettre en grève. Pour éviter la contagion, le gouvernement et les syndicats de la fonction publique se sont réunis et il semble que les partenaires sont arrivés à un accord satisfaisant. Depuis plus d’un an, les fonctionnaires attendent la mise en place d’un accord intervenu en juillet 2007. Des augmentations importantes des salaires des fonctionnaires étaient prévues pour tenter de arrêter l’hémorragie des personnels les plus compétents vers le secteur privé. Le nouveau cabinet de Zuma a été soumis à une forte pression pour que cet accord se traduise dans les faits. Les médecins, les enseignants, les policiers devraient bénéficier de cet accord. La réunion a eu lieu au siège de l’Anc, avec les principaux ministres concernés et les dirigeants syndicaux. Des menaces de grève avaient récemment assombri les relations entre l’Anc et le Cosatu. Le secrétaire général du Cosatu, Vavi avait averti le gouvernement dans ces termes « On ne doit pas créer l’impression que parce qu’un gouvernement progressiste a été élu, c’est la fin des luttes que nous devons maintenant reculer et laisser faire ces nouveaux élus comme s’ils étaient des messies et qu’ils allaient tout nous apporter sur un plateau d’argent pendant que nous allons tranquillement dormir ».Source Cosatu .


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie


Afrique du Sud : les élections auront lieu au mois de mai 2019




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP