L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Un laboratoire d’idées après la conférence de Polokwane

La première des « conversations post-Polokwane » a vu le jour au Kwazulu-Natal à Ntuzuma, au nord de la ville de Durban, et a réuni responsables religieux, syndicalistes, hommes d’affaires, universitaires. Ces conversations ont pour but de favoriser le débat sur les grands problèmes nationaux. Ces tables rondes vont permettre à tous les acteurs de la société civile sud-africaine de s’exprimer et de débattre, une pratique qui a disparu car « le pouvoir politique était réservé à une élite restreinte sous la présidence de Thabo Mbeki » selon Sipho Seepe, un analyste politique. Un responsable syndical a souligné la nécessité de discuter de la question des deux centres de pouvoir, issus de la conférence nationale de l’Anc à Polokwane, un avec Thabo Mbeki au gouvernement, et un autre au siège de l’Anc avec Jacob Zuma. Cette situation a jusqu’à présent était un obstacle à la mise en oeuvre des résolutions de la conférence Polokwane. D’autres « conversations » vont avoir lieu dans divers endroits du pays. Source Cosatu Media Monitor

Voir en ligne : cosatu


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Mozambique ou comment ruiner un pays africain


Jacob Zuma devra payer ses frais de justice


Tanzanie : un barrage hydroélectrique dans un site classé patrimoine mondial de l’Unesco


De l’eau dans le gaz des relations Rwanda –Afrique du Sud




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP