L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Pas d’électricité, pas de travail, pas de salaire !

Les coupures d’électricité commencent à être durement ressentie dans les entreprises. Les coupures d’électricité, qui interviennent souvent dans l’après-midi, obligent les employés à cesser le travail plus tôt et les heures perdues ne sont évidemment pas payées. Pour les salariés c’est une perte sèche. Dans la région du Cap, pour compenser le temps perdu, certaines entreprises commencent le travail deux heures plus tôt, à 6 heures du matin ce qui oblige les employés qui viennent de loin à se lever à 3 ou 4 heures du matin. Les syndicats dénoncent cette situation difficile pour les travailleurs alors que les dirigeants d’Eskom viennent d’empocher des primes fastueuses. Pour le Cosatu, comme pour Solidarity, ces primes ne sont pas méritées car les dirigeants n’ont su ni prévoir ni gérer la crise.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP