L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le vin de la colère

Le syndicat FAWU dénonce violemment la décision de vendre une partie du capital de la KWV à 14 personnes noires « d’élite ». Ce choix est qualifié par le syndicat comme une « tentative de voler la terre et sa richesse aux travailleurs par une nouvelle élite ». En effet, sur les 25% du capital redistribué, 20% iront aux « 14 élus » et 5% au syndicat FAWU qui représente les travailleurs. Cette mesure s’inscrit dans le processus du Black Economic Empowerment qui veut donner un pouvoir économique à la population noire qui n’en avait aucun au temps de l’apartheid. Mais ces mesures sont au cœur d’une âpre controverse, car s’agit-il de donner à ceux qui produisent les richesses plus de pouvoir de décision économique ou bien de la formation d’une nouvelle élite noire qui laissera de côté la majorité pauvre du pays ?


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Disparition de Ben Turok


Le Zimbabwe au bord d’ une crise alimentaire majeure


Elections moroses en Namibie


La culture du tabac au Malawi : un esclavage qui ne dit pas son nom




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP